Vin : les députés favorables à un assouplissement de la loi Evin

Les députés ont maintenu en commission un amendement voté par le Sénat autorisant à nouveau la publicité en faveur du vin. France 3 fait le point.

FRANCE 3

Les viticulteurs pourraient bientôt retrouver le sourire. En maintenant l'amendement sur l'assouplissement de la loi Evin, texte de 1991, interdisant notamment toute publicité en faveur de l'alcool, les députés redessinent la frontière entre la publicité et l'information sur l'alcool. En clair, les professionnels vont pouvoir mettre en valeur leurs produits.

Les viticulteurs, vraiment gagnants ?

La présidente socialiste de la commission des affaires sociales dénonce une grave erreur pour la santé publique au profit des lobbies. "Cette loi Evin était un équilibre trouvé entre l'intérêt de nos viticulteurs et l'intérêt de santé publique. L'avoir assouplie sert essentiellement aux alcooliers, à ceux qui font de l'alcool", explique Catherine Lemorton. Même regret pour Claude Evin. Pour le père de cette loi, aujourd'hui remise en cause, les viticulteurs ne seront pas les gagnants. Pour la droite, il ne s'agit pas de détricoter la loi Evin, mais de défendre le troisième secteur français à l'export. L'amendement sera examiné en séance à l'Assemblée le 16 novembre prochain. S'il est adopté, ce sera la cinquième modification de la loi Evin, en 24 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bouteilles de vin, le 1er juin 2015, à Paris. 
Des bouteilles de vin, le 1er juin 2015, à Paris.  (CITIZENSIDE / AURELIEN MORISSARD / AFP)