VIDEO. Les Belges militent pour l'inscription de la frite au patrimoine culturel de l'humanité

En Belgique, Wallons et Flamands ont trouvé causé commune dans la frite qu'ils espèrent voir bientôt inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

France 2

La frite belge sera-t-elle bientôt élevée au rang du patrimoine mondial de l'UNESCO, comme la gastronomie française ? Après les Flamands l'année dernière, c'est au tour des francophones et des germanophones de militer officiellement pour une inscription de la frite au patrimoine mondial de l'humanité. Depuis le mercredi 26 novembre, c'est une Belgique unie qui fait corps derrière la frite. "Je pense qu'il y a même des étrangers, quand ils viennent visiter Bruxelles qui viennent ici spécialement pour les frites", assure une Belge au micro de France 2. "C'est le folklore, le folklore belge, on serait très très content qu'on soit reconnu", assure Pascal Willart, gérant d'une friterie à Bruxelles.

"C'est notre pays"

"C'est très culturel, c'est notre savoir-faire, ce sont nos produits, c'est notre pays", estime de son côté René Collin, ministre wallon de l'Agriculture, engagé dans la campagne pour la reconnaissance de la frite belge. De l'autre côté de la frontière, en France, on reconnaît aussi à la frite belge sa légitimité. "Quelque chose d'aussi populaire, d'aussi traditionnelle, ça mérite tout à fait de faire figure de toute une tradition", déclare un amateur de frite.

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Si le menu de la Station spatiale internationale propose plus de 100 plats, il ne compte pas, et ne comptera jamais, des frites fraîches.
Si le menu de la Station spatiale internationale propose plus de 100 plats, il ne compte pas, et ne comptera jamais, des frites fraîches. (CLAUDIO BEDUSCHI / TIPS / AFP)