Pâques : un rendez-vous à ne pas manquer pour les artisans-chocolatiers

Le métier reste rare. France 3 a rencontré l'un d'entre eux qui n'a pas hésité à changer de vie pour se consacrer à sa passion.

France 3

Stan Mozoluk était chauffeur de moto-taxi. À 36 ans, il a décidé de tout plaquer pour passer un CAP chocolatier. Chez lui, il récite ses gammes car faire fondre du chocolat, c'est déjà tout un art. "Ce n'est pas si simple que ça, il faut respecter une courbe de tempérage", explique l'élève.

600 notes aromatiques

Sa compagne, férue de gastronomie, n'est jamais bien loin. Tous deux souhaitent se servir de cette passion pour s'installer au Canada. Un parallèle peut être fait entre le vin et le cacao. "On compte environ 200 notes aromatiques dans le vin, jusqu'à 600 dans le cacao", assure Stan Mozoluk qui alterne entre les cours et les initiations dans les ateliers d'un chocolatier. Désormais, c'est lui qui conseille les néophytes. Si Stan obtient son CAP, il lui faudra encore 12 ans de pratique pour obtenir son statut de maître chocolatier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le géant alimentaire américain Mondelez International a annoncé qu\'il avait inventé un chocolat qui ne fond pas, le 6 juin 2013.
Le géant alimentaire américain Mondelez International a annoncé qu'il avait inventé un chocolat qui ne fond pas, le 6 juin 2013. (ALBERTO L POMARES G / DIGITAL VISION / GETTYIMAGES)