Gastronomie et diplomatie : le rendez-vous des chefs ​cuisiniers des chefs ​d'État

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Gastronomie et diplomatie : le rendez-vous des ​cuisiniers des chefs ​d'État
FRANCE 2
Article rédigé par
D. Lachaud, F. Bazille, T. Le Hec, E. Noel - France 2
France Télévisions

Les cuisiniers de la Maison Blanche, de la chancellerie allemande, du palais de Buckingham ou de l’Élysée se sont donné rendez-vous en France. Au programme : visite du terroir et échange de quelques secrets de cuisine et de diplomatie.

Cristeta Comerford a servi cinq présidents américains à la Maison Blanche. Mark Flanagan est le cuisinier de la reine à Buckingham Palace (Royaume-Uni). Guillaume Gomez a passé 25 ans à l’Élysée. Ces chefs sont habitués à œuvrer en coulisses. Pour leur réunion annuelle en France, ils visitent une cave de champagne. La boisson est un incontournable de la diplomatie de la table. "La boisson joue un rôle, c’est la convivialité. C’est après des repas, que se négocient des traités, donc il vaut mieux que le repas se passe très bien", explique Jérôme Rigaud, l’ancien chef français du Kremlin (Russie).

Une ligne de téléphone spéciale entre chefs

Pour éviter tout impair pendant un dîner d’État, il existe une ligne très spéciale entre ces chefs de chefs. "On a ce qu’on appelle 'le téléphone bleu' du club des chefs, les chefs peuvent appeler. C’est ce qui m’a permis, par exemple, lorsqu’on a reçu le président Trump de mettre en avant le porc noir de Bigorre et de le cuisiner un peu façon ​'ribs​' à l’Américaine", détaille Guillaume Gomez, ancien chef de l’Élysée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cuisine et Gastronomie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.