Cet article date de plus d'un an.

Foire aux vins : on a posé cinq questions à un expert pour faire des bonnes affaires

Depuis la mi-septembre, les foires aux vins fleurissent dans les supermarchés, chez les cavistes ou sur internet. Mais quand on n'y connaît rien ou peu de choses, comment ne pas se tromper de bouteille ?

Article rédigé par France Info - Xavier Allain
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Des bouteilles de vin dans un magasin à Cassagne (Haute-Garonne), le 18 janvier 2020. (LILIAN CAZABET / HANS LUCAS / AFP)

La situation est la même tous les ans : à l'entrée du supermarché, des centaines de bouteilles de vin, debout, couchées, avec ou sans antivol, dans des cartons ou dans des coffrets en bois, s'amoncellent sous des promos affichant, vraisemblablement, des prix défiant toute concurrence. Et la même scène : des amateurs qui jettent un oeil, et les autres qui sont perdus dans ce champ d'étiquettes viticoles. Pas de doute : c'est la saison des foires aux vins dans les supermarchés, chez les cavistes ou, depuis plusieurs années, sur Internet. 

>> Faire des affaires pendant les foires aux vins

Selon le site du ministère de l'Economie, ces foires commencent traditionnellement début septembre, proposant bonnes bouteilles à petits prix et autres "coup de cœur" à saisir. franceinfo a posé quelques questions à Nicolas Petiot, le responsable du site spécialisé LeSavour.fr, afin d'y comprendre quelque chose, de faire les bons choix... et d'éviter de voir double, une fois arrivé à la caisse. Et de rappeler que que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. 

franceinfo : Les foires aux vins sont-elles vraiment le bon moment pour faire des bonnes affaires ?

Nicolas Petiot : De manière générale, c’est à ce moment de l’année où les très bons plans sont de sortie. Les professionnel gardent quelques pépites sous le coude, parce qu'on a tous envie de faire de ce moment-là un vrai temps fort. En fait, on y pense tout au long de l'année : la foire aux vins est l'un des moments les plus importants pour nous. Au fur et à mesure des mois, on se dit que ce vin-là, effectivement, est une vraie pépite qu'on aimerait pouvoir proposer et mettre en avant pendant une foire aux vins. La vraie difficulté pour le consommateur est de faire le tri pour trouver chaussure à son pied, ou plutôt vin à son palais. Comme souvent, dès qu’il y a une opération commerciale de grande ampleur, il y a de vraies et de fausses bonnes affaires. La seule chose qui peut, à un moment donné, changer un peu la donne, c'est que ces petites pépites disparaissent assez vite.  

Comment (bien) choisir si on n’y connaît rien de rien ?

On apprend et il faut se faire guider. Le vin a une image élitiste qui lui colle à la peau et qui peut intimider les néophytes. D’autant que trop de gens en rajoutent des caisses au moment d’en parler... alors que quelques notions basiques suffisent. Et pour apprendre ça, il y a des chaînes YouTube, des comptes Instagram, des blogs, des livres ludiques… et aussi des sites qui, eux, prennent le parti de vous simplifier le choix avec des sélections courtes en fonction des goûts. Et puis, il y a le prix. 

"Pour peu qu'on y mette de la curiosité, les foires aux vins sont des vrais bons moments pour se lancer ou parfaire ses connaissances : découvrir de nouveaux vins, des vignerons plus confidentiels ou des appellations que l'on ne connaît pas forcément."

Nicolas Petiot

à franceinfo


Ensuite, l'image des foires aux vins a évolué : traditionnellement, c'était pour constituer sa cave, dans une logique de vins de garde, plutôt réservée aux experts aujourd'hui. On passe aujourd'hui à autre chose, quand laquelle on se laisse entraîner, on découvre.

Comment repère-t-on une bonne affaire ?

Faites-vous confiance ! Vous seriez surpris de voir à quel point il est assez rare de se rater sur le choix d’une bouteille, pour peu qu’on soit un peu guidé ! Pour trouver le vin qui va bien, il y a des questions-clés et très simples, sur lesquelles le site du Savour accueille les visiteurs par exemple : "On boit quoi ?", "On fait quoi ?", "On mange quoi ?", "On met combien ?" C'est cela que l'on doit avoir en tête : mettre en avant ses goûts, avec des vins puissants, d'autres plus fruités, ou encore certains avec lesquels on va être surpris. Mais aussi en fonction de vos plats ou d’un moment en particulier. Après, chacun a quand même des affinités, que ce soit avec un terroir, une région. Et rien qu'avec deux ou trois curseurs, le chemin est tracé. Nul besoin d’être un expert, au contraire, les professionnels vous guident pour vous rendre simple le choix du vin.

>> "On peut trouver des vins à moins de 8 euros qui sont de très bonne qualité", Christopher Hermelin, directeur de la marque Nicolas 

Et pour les vendeurs, est-ce aussi un bon moment ?

Après les fêtes de fin d’année, c’est la période de ventes la plus importante pour nous. C'est une période faste, avec parfois un peu d'euphorie : on s'en rend compte au travers de la fréquentation sur le site qui double, mais aussi au travers des commandes. Certains acheteurs sont parfois dans les starting-blocks en attendant le début de la foire aux vins, et dès le matin, ils passent commande sur des vins spécifiques à l'évènement. La fin de l'année, les quatre derniers mois, représente 60% des ventes annuelles pour l'univers du commerce en ligne de vin. Mais plus que des chiffres, ce qui nous rend fiers, c’est de faire découvrir des vins que les consommateurs ne connaissent pas forcément. On voit qu’il y a une soif de découverte et de nouveauté importante à l’occasion des foires aux vins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.