Beaujolais : enterrer les fûts pour bonifier le vin

Le Beaujolais 2015 est un tel millésime que les producteurs de Brouilly et Côte de Brouilly ont décidé de l'enterrer. Trois fûts de chêne reposent désormais à 1m50 en dessous du sol sur la colline du Mont Brouilly. Les fûts seront déterrés dans 18 mois.

France 3

Dans le Beaujolais, on ne se prive jamais de l'occasion de boire un coup. Cette fois-ci ça se passe juste après la mise en bière et juste avant l'enterrement du millésime 2015. Deux sommeliers, un jeune prometteur et une sommité, apprécient le Brouilly et Côte de Brouilly. Robe brillante, arôme pivoine, note cerise, ils imprègnent leurs papilles pour pouvoir noter dans 18 mois l'évolution du vin qui aura vieilli sous terre.  

Un enterrement inédit

"J'avoue que je participe car je suis très curieux de voir dans 18 mois ce que ça va donner, on a fait beaucoup d'expériences en mer, en altitude, là on va voir l'évolution que ça va avoir au pied du Mont-Brouilly", explique Christian Martray, sommelier. À 440 mètres d'altitude, le vin monte plus vite à la tête. Jamais on n’avait vu pareil enterrement. "À 1m50 sous terre, on s'est renseigné, il n'y a plus d'oxygène. On va être dans une hydrométrie constante, un vin qui va vieillir directement au contact de la terre", explique Patrice Monternier, vigneron. Rendez-vous en octobre 2017. Nombreux seront les curieux pour exhumer les fûts et goûter ou non à la résurrection du nectar des dieux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Comme chaque année, le beaujolais nouveau pourra être dégusté à partir du troisième jeudi de novembre, soit le 21 novembre 2013, à partir de minuit.
Comme chaque année, le beaujolais nouveau pourra être dégusté à partir du troisième jeudi de novembre, soit le 21 novembre 2013, à partir de minuit. (GETTY IMAGES/FOTOSEARCH RF)