Vidéo Quand Marilyn Monroe luttait contre le sexisme et le racisme

Publié Mis à jour
Marylin Monroe, figure de proue du féminisme
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que sort le film biographique "Blonde" sur Netflix, le documentaire "Marilyn, femme d'aujourd'hui", disponible en replay sur france.tv, apporte un éclairage inédit sur la star américaine.

Soixante ans après sa mort nimbée de mystère à l'âge de 36 ans, Marilyn Monroe intrigue et fascine toujours. La star est à l'honneur d'un biopic, Blonde, mis en ligne mercredi 28 septembre sur Netflix. Le documentaire Marilyn, femme d'aujourd'hui, réalisé par Raphaëlle Baillot et Céline Chassé, disponible en replay sur la plateforme france.tv, apporte un éclairage inédit sur la star américaine, et plus particulièrement sur son engagement contre le racisme et pour la cause des femmes dans le cinéma.

Quintessence du mythe hollywoodien, l'actrice fut adulée, convoitée, désirée et sacrifiée sur l'autel de la célébrité. Mythe parmi les mythes, Marilyn Monroe fut l'incarnation du fantasme masculin de la femme-enfant. Souvent cantonnée aux rôles de sex-symbol, de femme-objet, d'ingénue écervelée, elle fut pourtant bien plus complexe que cela. Femme moderne et libre, maîtresse de son destin, celle qui a consciencieusement construit son personnage, a été une véritable pionnière dans de nombreux domaines. 

Elle milite contre la ségrégation raciale

"Marilyn Monroe, c'est une héroïne, c'est une combattante, souligne le psychanalyste Gérard Miller, dans le documentaire. C'est une figure incontestable de ce qu'on pourrait appeler 'le militantisme féminin'. Et ça a été une femme qui a toujours été sensible à la cause des Noirs, qui a été capable de se mettre en danger pour soutenir cette cause."

Dans une Amérique des années 1950 rongée par la ségrégation raciale, dont Rosa Park deviendra l'un des symboles, Marilyn Monroe prend fait et cause pour la chanteuse noire Ella Fitzgerald. "Un des clubs de Los Angeles, le Mocambo, refusait comme les autres de programmer Ella Fitzgerald, relate l'écrivain et éditeur suisse Bernard Comment. Et Marilyn est allée voir le patron du Mocambo, elle lui a dit : 'Moi, je veux absolument qu'Ella Fitzgerald donne des spectacles ici. Je vais venir tous les soirs au premier rang pour la soutenir.'" 

"Elle 'balance son porc' avant l'heure"

Marylin Monroe est également l'une des premières à dénoncer, en 1953 dans une tribune, les prédateurs sexuels qui hantent les studios hollywoodiens. L'article paru dans le magazine Motion Picture s'intitule "Wolves I have known" ("Ces loups que j'ai croisés"), en référence au Petit Chaperon rouge. "Il y a plusieurs sortes de loups. Certains sont méchants, d'autres sont des profiteurs qui se servent sans rien donner en échange et d'autres encore en font un sport", écrit-elle.

"Elle va notamment parler des nombreuses fois où on lui a dit que pour qu'elle puisse avoir un rôle, il faut que, par exemple, elle couche ou qu'elle se laisse toucher par des hommes", raconte Pauline Mallet, rédactrice en chef de la revue Sorociné. Cinq ans après le début du mouvement "MeToo", ces révélations sur Marylin Monroe prennent une autre dimension et font de l'actrice une femme ancrée dans une réalité qui résonne plus que jamais aujourd'hui. "Moi, je pense qu'elle 'balance son porc' avant l'heure, analyse l'auteure Leïla Slimani, et puis j'ai l'impression que ce texte aussi, ce qui fait qu'il est très moderne, c'est qu'il est adressé à des femmes."

Le documentaire Marilyn, femme d'aujourd'hui, de Raphaëlle Baillot et Céline Chassé, diffusé dans le cadre de l'émission 'Le Doc Stupéfiant', présentée par Léa Salamé, est disponible sur France 5 jusqu'au 12 novembre 2022.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.