Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé spécial. Léa Seydoux : la palme d'Or comme seul diplôme

La petite Léa a 3 ans quand ses parents divorcent. Elle passe son enfance un peu livrée à elle-même… et aux poux. Une adolescence difficile, pas de diplôme. Sauf un, la palme d’or. Extrait d'un reportage d'"Envoyé spécial".

Envoyé spécial/France Télévisions

"Je souffrais de l’absence de mes parents", divorcés alors qu’elle a 3 ans, "j’étais un peu transparente", explique Léa Seydoux. Avec une mère "insaisissable" et "toujours en partance", au milieu de nombreux frères et sœurs. Livrée à elle-même, elle a des poux, "énormément de poux, mais pas des poux comme des enfants ont parfois des poux […]. Je pense que j’ai passé mon enfance entière à avoir des poux."

"Je n’ai pas mon brevet, pas mon bac, rien"

Solitaire, Léa est une adolescente qui se cherche, peu assidue à l’école : "J’ai eu des périodes, des looks. Adolescente, je faisais des UV et j’étais blonde platine." A 18 ans, elle rate le bac et arrête l’école, elle n’a pas encore foulé les planches d’un théâtre. Aujourd’hui, sa palme d’or, remportée pour La Vie d’Adèle, est "un moment fort de [son] existence" : "Comme je n’ai aucun diplôme, je n’ai pas mon brevet, pas mon bac, rien, c’est un peu le seul diplôme que j’ai, enfin si on peut appeler ça un diplôme."

Extrait de "Léa Seydoux, l’enfant gâtée du cinéma français", un reportage d’"Envoyé spécial".

Les poux de Lea Seydoux
Les poux de Lea Seydoux (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)