Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo "20h30 le dimanche" : le portrait de l'acteur et humoriste Ary Abittan

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
VIDEO. "20h30 le dimanche" : le portrait de l'acteur et humoriste Ary Abittan""
Article rédigé par
France Télévisions

Avec son nouveau spectacle "My Story", Ary Abittan raconte sa vie : son enfance, son mariage, son divorce, son célibat, sa famille recomposée ou encore ses enfants… Et ceux qui le connaissent depuis longtemps disent de lui qu’il est resté le même. Extrait du magazine "20h30 le dimanche" du 4 novembre 2018.

L'acteur et humoriste Ary Abittan, qui était sur le plateau du magazine "20h30 le dimanche" (replay) (Facebook, Twitter, #20h30LDanimé en direct par Thomas Sotto, est un roi de la performance. Avec son spectacle My Story, à La Cigale, à Paris, il raconte sa propre histoire : Sarcelles et ses grands ensembles, le décor de son enfance en Seine-Saint-Denis.

Charlie Chaplin, Gad Elmaley, Jerry Lewis, Elie Kakou… Ces modèles le font rêver d’une vie d’artiste. Il faut pourtant travailler. Sur le marché de sa ville, il décroche la palme du meilleur vendeur : "C’était le numéro un du marché. Il avait une voix vraiment superbe", se rappelle un boucher. Autre petit boulot, celui de chauffeur de taxi, mais pas trop longtemps : "Je vais arrêter de travailler la nuit parce que si c’est pour gagner cent ou deux cents balles en plus, je préfère rester à la maison", disait-il alors.

Face au succès, il garde la tête froide

Ary Abittan va enfin vivre son rêve en 1998 avec un premier spectacle devant le public conquis de Sarcelles. Il enchaîne les personnages sur scène avec notamment sa mère comme vedette. Et ça lui fait quoi d’être au cœur du spectacle de son fils ? "J’adore !", affirme-t-elle. Les portes du cinéma s’ouvre ensuite à lui avec beaucoup de comédies, dont l’énorme succès de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? qui fait 12 millions d’entrées !

A 44 ans, il continue à s’amuser, notamment sur les réseaux sociaux et garde la tête froide face au succès. "Il n'a pas changé d’un iota. C’est le même. C’est non seulement un exemple, mais un modèle", dit de lui un restaurateur de la ville. Et sa maman n’est pas en reste : "Sa principale qualité ? C’est… Il a tout… mais il a tout..."

> Un portrait signé Laurence Piquet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.