Coronavirus : les prochains Oscars prendront en compte les films empêchés de sortir en salles par la pandémie

L'Académie des Oscars a décidé de bouleverser exceptionnellement ses critères d'éligibilité pour 2021 en raison de l'épidémie de coronavirus.

Une statue des Oscars, installée avant la 91e cérémonie annuelle des Oscars à Hollywood (Californie, Etats-Unis), en février 2019.
Une statue des Oscars, installée avant la 91e cérémonie annuelle des Oscars à Hollywood (Californie, Etats-Unis), en février 2019. (MARK RALSTON / AFP)

L'Académie des Oscars a décidé d'assouplir ses règles de façon exceptionnelle pour la prochaine fournée de récompenses prévue en 2021.

Les films diffusés non pas en salles mais uniquement sur les plate-formes de streaming ou en vidéo à la demande en raison de la pandémie de coronavirus, seront éligibles aux nominations pour les Oscars l'an prochain, ont déclaré mardi les organisateurs de la cérémonie.

Une mesure temporaire et exceptionnelle

Cette mesure temporaire s'appliquera seulement pour la cérémonie 2021 et prendra fin dès lors que les salles de cinéma pourront rouvrir à travers les Etats-Unis, a précisé dans un communiqué l'Academy Of Motion Picture Arts and Sciences.

Jusqu'à présent, un film devait être diffusé en salle à Los Angeles pendant au moins sept jours pour pouvoir prétendre faire partie des nommés aux Oscars. Les dirigeants de l'Academie ont réaffirmé dans le communiqué leur "engagement" envers cette règle et souligné que la mesure annoncée mardi constituait seulement une "exception" due à la pandémie "historiquement tragique" du COVID-19.

Les plate-formes de streaming, en premier lieu desquelles Netflix, ont bouleversé l'industrie cinématographique en attirant des stars de Hollywood et en produisant des long-métrages récompensés dans des festivals à travers le monde - comme le film Roma de Alfonso Cuaron produit par Netflix, qui a remporté en 2019 l'Oscar du meilleur film en langue étrangère