"Mon roi", un film sur une passion destructrice

Le nouveau film de Maïwenn qui sera dans les salles le 21 octobre avait fait sensation à Cannes. Emmanuel Bercot, héroïne du film y avait décroché le prix d'interprétation féminine.

FRANCE 2

Le film avait fait sensation au Festival de Cannes. Mercredi 21 octobre sort "Mon roi" réalisé par Maïwenn. Brillante avocate, Tony succombe au charme de Gorgio, séducteur, hâbleur, menteur. Dix ans de passion, un mariage, un bébé puis le KO qui fait passer l'héroïne et le spectateur d'un extrême à l'autre. "Ils n'étaient pas faits l'un pour l'autre, malgré tout l'amour et la passion qui peut les souder", explique Emmanuel Bercot qui joue le rôle de Tony.
"De mon point de vue, ce n'est pas du tout un salaud. C'est un homme qui essaie de faire cohabiter son histoire d'amour avec le reste de sa vie", souligne Vincent Cassel qui joue le rôle de Georgio.

Prix à Cannes

Quatre ans après le succès de "Polisse", la réalisatrice Maïwenn, figure libre du cinéma français se livre à travers cette passion destructrice. "Le fait qu'elle lui confie qu'elle s'est toujours sentie laide, pas sensuelle, etc...je voulais que ça le touche lui et qu'il se sente l'élu", confie la réalisatrice sur ses personnages. "Mon roi", c'est le regard d'une femme sur son homme. Un film épidermique qui a valu à Emmanuelle Bercot, le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes.

Le JT
Les autres sujets du JT