Cet article date de plus d'un an.

La Fête du cinéma passe la barre des 3 millions de spectateurs : son meilleur résultat depuis six ans

La Fédération nationale des cinémas français (FNCF) a annoncé que la 35e Fête du cinéma, qui s'est terminée mercredi, a connu une fréquentation en forte augmentation, atteignant son plus haut niveau depuis six ans.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
File d'attente devant un cinéma d'Angoulême. (ROMAIN PERROCHEAU / AFP)

Avec 3,42 millions de spectateurs, la 35e Fête du cinéma qui a duré pendant quatre jours jusqu’au mercredi 3 juillet, a connu une hausse de fréquentation de 28% par rapport à l’an dernier. Pour la Fédération nationale des cinémas français (FNCF) ce succès est dû à une "offre de films riche et diversifiée" et à "l'attrait des salles climatisées" en ces températures estivales.

Le cinéma américain en tête

Dans le détail, deux fois plus de spectateurs que l'an dernier se sont rendus dans les salles dimanche (979.000). La fréquentation a ensuite été en hausse de 37% puis 39% sur un an lundi et mardi, avant un nombre d'entrées particulièrement élevé mercredi (1,14 million), "grâce au renouvellement de l'offre de films".

Le nouveau Spider-Man, Spider-Man : Far From home, sorti mercredi, a notamment réalisé le deuxième meilleur démarrage de l'année pour un premier jour (derrière Avengers: Endgame), avec 453.503 entrées pour la seule journée de mercredi, selon les chiffres de CBO Box Office.

Quant à Toy Story 4, sorti le mercredi précédent, il a aussi démarré sur les chapeaux de roues, cumulant à ce jour plus de 1,5 million d'entrées.

Organisée par la FNCF avec le soutien du Centre national du Cinéma (CNC), la Fête du cinéma proposait comme les années précédentes des billets à 4 euros pendant quatre jours dans toutes les salles.

L'an dernier, 2,7 millions de spectateurs en avaient profité, un recul de 16% par rapport à 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.