Procès Johnny Depp- Amber Heard : l'actrice a "tout perdu" mais "ce n'est pas un revers pour le mouvement MeToo", dit l'avocat Nicolas Rebbot

Le jury d'un tribunal de Virginie a rendu son verdict : l'actrice Amber Heard est condamné pour avoir diffamé son ex-époux Johnny Depp en se décrivant comme victime de violences conjugales.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Johnny Depp et Amber Heard à Los Angeles le 21 novembre 2015. (VALERIE MACON / AFP)

La justice américaine "a clairement penché en faveur de Johnny Depp", dans son procès l'opposant à son ex-épouse Amber Heard, a commenté Nicolas Rebbot, avocat au barreau de Paris et spécialiste en droit des médias, mercredi 1er juin sur franceinfo. Les jurés ont conclu que les deux vedettes s'étaient mutuellement diffamées. Ils ont condamné l'actrice à payer 15 millions de dollars de dommages-intérêts à l'acteur de Pirates des Caraïbes, qualifiant de "fausses déclarations" les propos qu'elle a tenus dans une tribune publiée en 2018 dans le Washington Post, dans laquelle elle se décrivait comme victime de violences conjugales, sans nommer son ex-époux. De son côté, Johnny Depp devra lui verser deux millions de dollars de compensation pour diffamation également. 

franceinfo : Comment interpréter cette décision ?

Nicolas Rebbot : La décision finale du jury, même si elle semble ménager la chèvre et le chou, a clairement penché en faveur de Johnny Depp. C'est l'aboutissement de ce qu'on avait vu en filigrane pendant toute la période du procès, une opinion publique très favorable à Johnny Depp. Le jury a donc penché en faveur de l'acteur estimant qu'il avait apporté les preuves les plus importantes pour prouver son préjudice.

Cette décision peut-elle conduire à une remise en cause du mouvement MeToo et son importance dans la société américaine ?

Il va falloir faire très attention à ne pas intégrer le mouvement féministe à cette décision. Ce n'est pas un revers du mouvement MeToo. Cette décision n'a pas donné raison à Amber Heard mais le mouvement MeToo s'était déjà détaché de la déposition de l'actrice, de ses déclarations, et de la posture qu'elle a tenue pendant ce procès. On est face à une femme qui avait un comportement particulier. Ils avaient une relation toxique. Il y avait des victimes des deux côtés. Et il y avait des comportements inappropriés des deux côtés. Le mouvement MeToo ne va pas en pâtir.

Il y a du positif pour la cause féministe malgré tout ?

Ce qu'il faut retenir de positif, c'est qu'on a la parole d'une femme qui a été écoutée, entendue sur les violences qu'elle a pu subir, qui a pu faire valoir ses arguments, ses preuves. Seulement, elle n'a pas réussi à convaincre. Le jury a été davantage convaincu par les preuves de Johnny Depp, par le travail de ses avocats. Mais, je ne crois pas qu'on puisse dire que cela met à mal le mouvement MeToo.

Johnny Depp demandait 50 millions de dollars en compensation, est-ce que la décision de la justice le satisfait ou l'idée d'un recours est possible ?

Il y a des milliers de voies de recours possibles sur la décision du jury. Mais, s'agissant de Johnny Depp, il n'a pas intérêt à faire appel. Il avait déjà gagné avant le verdict. Ce qu'il voulait c'était redorer son blason pour relancer sa carrière qui avait perdu de sa superbe. Il n'était d'ailleurs pas présent au verdict, puisque le sens de la décision lui importait peu en réalité. En revanche, Amber Heard, elle, a tout perdu. Depuis le début, elle a une image déplorable au sein de l'opinion publique et elle a pris une gifle de la part du jury qui lui a reconnu qu'une petite part de la plainte qu'elle a déposée contre Johnny Depp. Donc, elle a davantage matière à contre-attaquer, à trouver des voies de recours pour essayer de reprendre une carrière bien moins flamboyante que celle de Johnny Depp.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.