Figure du cinéma et du théâtre en Algérie, Chafia Boudraa est morte à 92 ans

La célèbre actrice algérienne avait notamment joué dans le thriller politique "Hors-la-loi" présenté en compétition à Cannes en 2010. La disparition de Chafia Boudraa survient quelques jours après celle d'une autre icône du cinéma algérien, l'acteur et réalisateur Ahmed Benaissa, mort avant la projection d'un film pendant le festival.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'actrice algérienne Chafia Boudraa le 21 mai 2010 au Festival de Cannes, pour la présentation du film "Hors-la-loi", où elle partageait notamment l'affiche avec Jamel Debbouze (à l'arrière-plan sur la photo) (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

L'actrice algérienne Chafia Boudraa, grande personnalité du cinéma et du théâtre dans son pays, et qui avait notamment joué dans le thriller politique Hors-la-loi présenté en compétition au festival de Cannes en 2010, s'est éteinte à l'âge de 92 ans, ont rapporté lundi les médias d'État.

Chafia Boudraa, née à Constantine le 22 avril 1930 et veuve d'un combattant du FLN mort durant la guerre d'Algérie en 1960, était connue pour ses rôles dans des longs métrages cultes tels que El Hariq et L'Evasion de Hassan Terro. Elle est morte dimanche 22 mai à Alger.

Lors d'une riche carrière de plus cinquante ans, elle avait aussi joué dans le film Hors-la-loi de Rachid Bouchareb, qui avait représenté l'Algérie au festival de Cannes en 2010. Dans ce thriller politique qui suit le destin de trois frères déchirés par la guerre d'Algérie, elle a interprété le rôle de la mère. Le film avait suscité une vive controverse en France, l'extrême droite et des associations de rapatriés d'Algérie l'accusant de "falsifier" l'Histoire.

Le cinéma algérien doublement endeuillé

Le décès de Chafia Boudraa est survenu quelques jours après celui, vendredi, d'un autre monument du cinéma algérien, l'acteur et metteur en scène Ahmed Benaissa, qui avait joué d'ailleurs le rôle du père dans Hors-la-loi. Ahmed Benaissa, qui était à l'affiche de Goutte d'Or, présenté à Cannes, y est mort brutalement avant la projection du film dans le cadre de la Semaine de la critique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.