Gérard Depardieu en Corée du Nord : "J'ai vu se fissurer le logiciel nord-coréen" en présence de l'acteur, témoigne Yann Moix

L'écrivain Yann Moix explique, vendredi sur France Inter, que Gérard Depardieu ne respectait pas les codes habituels d'une visite en Corée du Nord.

Yann Moix, le 21 septembre 2018.
Yann Moix, le 21 septembre 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

À l'initiative d'un voyage en Corée du Nord début août avec Gérard Depardieu, Yann Moix raconte, vendredi 21 septembre sur France Inter, la rencontre entre ces "deux monstres opaques""On croit les connaître et finalement on n'en connaît absolument rien. Les voir mêlés l'un à l'autre était une expérience absolument hors norme, témoigne-t-il. Pourquoi ? Parce que j'ai vu se fissurer le logiciel nord-coréen à mesure que Gérard pénétrait dans le pays", estime l'écrivain.

Grâce à l'acteur qui ne respectait pas les codes habituels d'une visite en Corée du Nord, "on a eu accès aux êtres humains", déclare Yann Moix : "À travers un pays quand même totalement opaque, dans un régime totalement inique, vous voyez quand même des êtres humains qui ne demandent qu'une chose : connaître l'extérieur, jouer, faire l'amour, rire. Ce sont des êtres humains comme les autres."

"Et cette humanité-là, continue Yann Moix, au bout de trois voyages, je pensais toujours ne pas y avoir accès. Et grâce à Gérard qui a fissuré ces codes, j'ai vu des êtres humains qui me ressemblaient. Pour la première fois, [j'ai vu] des êtres qui cessaient d'être des faciès opaques et fermés pour s'ouvrir comme des fleurs."