Cinéma : le réalisateur Jean-Jacques Annaud évoque son dernier film sur France 3

"Le Dernier loup", en salle mercredi 25 février, raconte l'histoire de Chen Zhen, un étudiant originaire de Pékin, qui va essayer d'apprivoiser un louveteau.

FRANCE 3

Après les ours et les tigres, Jean-Jacques Annaud s'intéresse cette fois dans son dernier film aux loups. Dans "Le Dernier loup", en salle mercredi 25 février, deux étudiants de Pékin découvrent dans une tribu nomade à la fin des années 1960 des bergers à la fois effrayés et fascinés par les loups. L'un des étudiants adopte un louveteau, sans réaliser que son acte va avoir des conséquences.
"C'est un geste spontané un petit animal aussi charmant qu'un petit loup", explique le réalisateur invité du Grand Soir 3. "Il est tout seul, il a envie d'un petit compagnon comme on en a tous envie", ajoute Jean-Jacques Annaud.

"On se sent très libre"

"Les nomades ont compris depuis toujours que le loup prélevait un certain nombre d'animaux dans leurs troupeaux, mais qu'il nettoyait aussi la steppe des rongeurs qui la dévastent. Il y a donc eu un respect, on l'a vénéré comme un demi-dieu", raconte le metteur en scène.
Si le tournage avec les loups a été épique, il a été "formidable", d'"une gaieté folle", assure Jean-Jacques Annaud. "Ces tournages-là, curieusement, on se sent très libre (…). Ce qu'il y a de beau avec une équipe de tournage, c'est que les gens sont là pour servir les films".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un loup en Moselle, le 12 décembre 2012.
Un loup en Moselle, le 12 décembre 2012. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)