Harcèlement sexuel : l’onde de choc mondiale

L’affaire Weinstein aura servi de détonateur. Un choc libérateur en France, mais aussi dans de nombreux pays, avec des révélations en cascade dans tous les secteurs professionnels. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C’était il y a à peine deux mois : des actrices américaines faisaient tomber le roi d’Hollywood. Harvey Weinstein accusé de viol et de harcèlement sexuel. Depuis, l’onde de choc s’est propagée dans le monde entier : en France, en Suède, au Royaume-Uni, mais aussi plus surprenant, en Turquie ou en Amérique du Sud. La parole s’est libérée sur les réseaux sociaux jusqu’à renverser des hommes que l’on pensait intouchables.

Un raz-de-marée

Au Royaume-Uni, la classe politique est éclaboussée en premier. Accusé de harcèlement, le ministre de la Défense britannique Michael Fallon doit démissionner. Au total, 40 élus dont six  ministres sont soupçonnés de comportements déplacés. Dans certains pays, c’est un raz-de-marée, comme en Suède, pourtant réputée pour son sens de l’égalité homme-femme. "Nous sommes arrivés à un temps historique, explique Geneviève Fraisse, philosophe et auteure de Du consentement. C’est un évènement historique où cette révolte-là est possible." Mais dans certains pays, comme en Russie, la loi du silence règne encore.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rassemblement \"#MeToo dans la vraie vie\", à Paris, le 29 octobre 2017.
Rassemblement "#MeToo dans la vraie vie", à Paris, le 29 octobre 2017. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)