Cinéma : "De nos frères blessés" raconte le destin oublié de Fernand Yveton, militant pour l'indépendance de l'Algérie

Publié Mis à jour
Cinéma : "De nos frères blessés" raconte le destin oublié de Fernand Yveton, militant pour l'indépendance de l'Algérie
France 3
Article rédigé par
C. Airaud, M. Collet , P. Juvigny, O. Darmostoupe, M. Barrois, F. Cardoen - France 3
France Télévisions

Mercredi 23 mars, un film inspiré d'une histoire vraie, très peu connue, sort au cinéma. "De nos frères blessés" retrace le destin tragique du couple Yveton en pleine guerre d'Algérie, qui ont milité pour l'indépendance.

De nos frères blessés, réalisé par Hélier Cisterne, commence comme une passion amoureuse entre Fernand et Hélène Yveton. Nous sommes en 1955, ils s'installent dans une Algérie secouée par la guerre. Fernand, militant communiste, a choisi son camp : ce sera celui de l'indépendance. Peu à peu, il se rapproche du FLN et des combattants algériens. "La guerre a détruit leur vie", raconte l'acteur Vincent Lacoste, qui interprète Fernand. Son engagement prend un virage quand il pose une bombe. Il sera arrêté et torturé. Si l'attentat a échoué, il sera guillotiné pour l'exemple.

Un nom souvent disparu des livres d'histoires

Le film dénonce la justice militaire et expéditive. En le faisant, "j'ai eu l'impression de me poser énormément de questions contemporaines", analyse le réalisateur. Le film est tiré d'une histoire vraie. Fernand Yveton fait partie de ces rares Européens d'Algérie qui ont pris fait et cause pour l'indépendance, leur nom a souvent disparu des livres d'histoire. De nos frères blessés est un film sur l'engagement, sur la tragédie de la guerre d'Algérie et sur le destin tragique d'un couple.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.