"Le Chœur des femmes" d'Aude Mermilliod, un roman graphique bouleversant et pédagogique sur la pratique gynécologique

Emotion et pédagogie sont au programme de cette adaptation en BD par Aude Mermilliod du livre de Martin Winckler. "Le Chœur des femmes" est un roman graphique bouleversant sur le soin gynécologique et plus largement sur les questions liées au corps et à l'intimité des femmes.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Couverture de l'album de bande dessinée "Le Choeur des femmes", d'Aude Mermilliod, avril 2021 (LE LOMBARD)

Après avoir raconté son avortement dans Il faut que je vous le dise (Casterman, 2019) déjà conçu en collaboration avec le médecin et écrivain Martin Winckler, Aude Mermilliod s'attaque cette fois à l'adaptation de l'un de ses romans.

Le chœur des femmes, publié le 23 avril 2021 aux éditions Le Lombard raconte l'arrivée d'une brillante interne se destinant à la chirurgie gynécologique dans une petite unité baptisée "Médecine de la femme". Cette ultime expérience avant l'entrée dans la vie professionnelle va bouleverser la vision de médecine et du soin de la jeune femme, et aussi sa vie. Un roman graphique à la fois pédagogique et poignant, qui offre un regard décalé sur la pratique de la gynécologie et une réflexion sur les êtres qui ne naissent ni filles, ni garçons.

L'histoire : Jean Atwood, jeune interne brillante, "major de sa promo", arrive au terme de ses études de médecine. La jeune femme se destine à la chirurgie gynécologique et n'est pas ravie d'atterrir pour les six derniers mois de son internat dans le service "Médecine de la femme" du docteur Karma, bonhomme "mal dégrossi qui n'est même pas gynécologue, mais généraliste !", mais connu pour offrir aux femmes un lieu d'écoute et des méthodes différentes de la pratique gynécologique.

"Le Choeur des femmes" (page 10), d'Aude Mermilliod avril 2021 (LE LOMBARD)
Cet ultime stage va pourtant révolutionner la vie de la jeune femme. Avortement, viol, désir de grossesse, douleurs, maladie, contraception… Jean apprend avec ce drôle de médecin surnommé "Barbe bleue" à écouter les femmes qui viennent se confier librement à lui, et la jeune interne se découvre par la même occasion des ressources et des qualités qu'elle ne soupçonnait pas. Cette expérience et les hasards de la vie dévoilent également à Jean les secrets qui entourent sa naissance et ce qui fait d'elle un être "à part".

A l'écoute des femmes

Entre les quatre murs de la salle de consultation du docteur Karma, les femmes parlent de leur corps et de leurs problèmes gynécologiques, mais ce qui surgit aussi dans ce lieu où elles se sentent en confiance, c'est leur intimité profonde, leurs désirs, leurs inquiétudes, leurs peurs, leurs traumatismes…

"Le Choeur des femmes" (page 153), d'Aude Mermilliod avril 2021 (LE LOMBARD)

Le docteur Karma a une écoute particulièrement attentive et qu'il exerce une pratique de la gynécologie différente, qui respecte les femmes et leur corps, en favorisant des postures moins agressives, comme par exemple l'auscultation de la patiente sur le flanc, au profit de celle classique pratiquée en France où la patiente doit écarter les jambes devant le médecin les pieds coincés dans des étriers, ou encore par l'éviction quand c'est possible d'instruments barbares tels que la "pince pozzi".

L'histoire est racontée à la première personne par Jean, comme un journal, et son récit est entrecoupé de pleines pages consacrées à des patientes, composées chaque fois d'un portrait de la femme et de son témoignage. 

Humanité et pédagogie

On sort bouleversé par la lecture de ce roman graphique, qui met en scène des personnages particulièrement attachants, en premier le duo Jean / docteur Karma, mais aussi les personnages secondaires, les patientes, le personnel soignant, ou le beau personnage du père de Jean.

"Le Choeur des femmes" (page 146), d'Aude Mermilliod avril 2021 (LE LOMBARD)

En n'éludant aucun sujet, avec des dessins clairs et précis, ce roman graphique, complété par un fascicule, un Guide illustré sur leur santé intime, constitue également un merveilleux outil pédagogique, qui saura répondre aux questions que les femmes de tous âges peuvent se poser sur leur corps au fil de leur vie, et qui ouvre des champs de réflexion sur la pratique de la gynécologie, autant du côté des patientes, que de celle des médecins, avec en toile de fond l'évocation pudique de l'intersexuation.

Couverture de l'album de bande dessinée "Le Choeur des femmes", d'Aude Mermilliod, avril 2021 (LE LOMBARD)

"Le Chœur des femmes", d'Aude Mermilliod, d'après le roman de Martin Winckler (Le Lombard – 240 pages couleurs – 22,50 €)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Romans graphiques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.