La bande dessinée africaine au centre d’une grande exposition à Angoulême

Après l’exposition consacrée à la nouvelle bande dessinée d’expression arabe en 2016, la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image présente "Kubuni, les bandes dessinées d’Afrique.s". Un condensé de l’histoire de la BD sur le continent noir, des origines, à l’influence de la colonisation, jusqu’à la création actuelle de plus en plus prolifique et multiple. A voir à Angoulême jusqu’au 26 septembre.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La BD africaine à l'honneur à Angoulême. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 /  C. LANDAIS)

Le musée de la Cité rouvre ses portes ce 19 mai avec cette exposition inédite qui se penche sur la bande dessinée africaine. Un parcours à travers les âges à la découverte d’un genre en pleine effervescence sur le continent noir avec l’émergence de nombreux auteurs, notamment en Afrique francophone. Le travail d’une cinquantaine d’entre eux est mis en avant ici, montrant l’immense diversité de la BD africaine.

L’exposition se déploie autour de trois grands axes à la découverte des bandes dessinées de l’Afrique subsaharienne d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Un voyage vers le passé avec des dessins séquencés datant du tout début du 20e siècle, mais aussi un témoignage plus lointain avec ce rouleau de papier provenant d’Ethiopie et datant du 17e où figure une alternance d’écrits et de dessins.

EXPO BD AFRIQUE

Une BD qui a pris son indépendance

Plus loin, des exemplaires de Zembla, Yataca ou Tim l’Audace, quelques-unes des revues petit format qui faisaient fureur dans les années 70 auprès des enfants de l’Afrique francophone, mais conçues en France ou en Italie et véhiculant alors une image très coloniale. Il faudra attendre encore quelques années pour voir arriver les premières BD réalisées entièrement par des auteurs africains, comme la célèbre revue Puissant, un tournant selon Jean-Philippe Martin, l’un des deux commissaires de l’exposition : "Elle présente le premier super-héros africain. (…) Ce qui constitue une forme de revendication évidemment pour les auteurs. Montrer que l’on peut produire aussi des personnages noirs de premier plan".

En entrant dans le 21e siècle, la bande dessinée africaine se diversifie et de nombreux genres et talents émergent, au Congo, en Côte-d’Ivoire, au Cameroun ou encore au Bénin. Autant d’histoires et de styles qui racontent l’Afrique d’aujourd’hui sans jamais perdre de vue sa culture, ses coutumes et l’histoire du continent : "Il y a un intérêt grandissant, que ce soit venant du milieu de la bande dessinée en Occident, mais aussi de la part des lecteurs qui s’intéressent de plus en plus à ces productions qui malheureusement ne sont pas encore assez diffusées", précise Jean-Philippe Martin.

Cette exposition inédite est le fruit d’un partenariat signé entre la Cité Internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême, l’Institut Français du Congo et le Bilili BD Festival, le festival international de la bande dessinée de Brazzaville.  

"Kubuni, les bandes dessinées d’Afrique.s" jusqu’au 26 septembre 2021. (DR / Musée de la Cité - Juni Ba)

"Kubuni, les bandes dessinées d’Afrique.s" - jusqu’au 26 septembre 2021 - Musée de la Cité internationale de la bande dessinée, quai de la Charente 16000 Angoulême -  du mardi au vendredi de 10h à 18h / samedi, dimanche et jours fériés de 14h à 18h. Informations et réservations   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival de BD d'Angoulême

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.