Une fresque collaborative fleurit rue de Trévise à Paris pour rendre hommage aux victimes de l'explosion

C'est une immense palissade qui cache désormais les façades éventrées par l'explosion de la rue de Trévise. Les habitants du quartier du 9e arrondissement de Paris gardent en mémoire ce tragique 12 janvier. Alors, pour redonner des couleurs à la rue, le street artist Arthur Simony vient de réaliser une fresque où le mot "Ensemble" se multiplie à l'infini. Chacun est convié à venir apporter sa petite signature. 

La fresque imaginée par Arthur Simony est devenue un espace participatif pour tous ceux qui souhaitent redonner des couleurs à la rue de Trévise à Paris
La fresque imaginée par Arthur Simony est devenue un espace participatif pour tous ceux qui souhaitent redonner des couleurs à la rue de Trévise à Paris (PHOTO EXTRAITE DE LA VIDEO "ACHETEZ DE L'ART")

Arthur Simony habite le 9e arrondissement depuis son enfance. Ici, tout le monde le connaît. C'est à la demande des riverains, des commerçants et de la mairie que l'artiste a pris place sur les lieux du chantier de l'explosion de la rue de Trévise. Peu à peu les couleurs ont fleuri, et comme sa démarche est collaborative, c'est "Ensemble" qu'il a baptisé cette oeuvre. 

Écrire ensemble un nouvel avenir

D'une explosion éclot une fleur, d'un incendie surgit un nouvel édifice, d'une guerre naît une nouvelle nation, si l'art ne peut complètement panser les plaies, il a au moins le pouvoir de réunir les humains. Pétri d'ondes positives et de bienveillance, Arthur Simony semble faire partie de cette frange d'optimistes. 

J'ai écrit le mot "ensemble" en noir des milliers de fois et donc l'idée c'est de mettre de la couleur tous ensembleArthur Simony Artiste

Faire du coloriage à même le mur, s'avère un véritable bonheur pour les enfants mais c'est aussi un savoureux plaisir pour les plus grands. 

Ça fait super longtemps qu'on a pas colorié, nous les grands, et du coup j'étais surpris de voir les gens dire 'ça me détend'Arthur SimonyArtiste

Une fresque évolutive en solidarité aux victimes

En à peine quatre jours, les petits caractère noirs ont progressivement laissé place à un grand mur floral. Chacun y apporte son grain de couleur et de fantaisie. La fresque éphémère devrait durer deux ans ; le temps de la reconstruction. Mais elle pourrait devenir une oeuvre pour tous, vendue par morceaux au profit de "Trévise Ensemble", l'association des victimes de l'explosion. 

L'exposion au gaz de la rue de Trévise est survenue le 12 janvier aux alentours de 9h du matin dans une boulangerie. Quatre personnes dont deux sapeurs pompiers ont péri dans la catastrophe. Dans le coin de la fresque, une dédicace aux deux pompiers tués rappelle le douloureux souvenir.