Namibie : des graffeurs lyonnais recherchés

En France, le graffiti est considéré comme un art de rue. En Namibie, au sud de l'Afrique, le graffiti peut être très mal vu. Après avoir découvert des œuvres sur des bâtiments historiques, des Namibiens en colère veulent retrouver les auteurs. 

france 3

C'est une toute petite gare, isolée dans le désert namibien, au sud du pays. Un monument historique, ravagé par des graffitis. Sur les murs, on peut lire l'inscription "Lyon 2020". Des dégradations qui ont indigné les Namibiens. C'est une photographe locale qui a découvert l'ampleur des dégâts. "J'ai été choquée, dégoûtée. J'ai presque eu envie de pleurer."

Une plainte va être déposée auprès de l'ambassade française

Le bâtiment est un vestige d'une vieille ligne ferroviaire construite par les Allemands dans les années 1900. Sur les réseaux sociaux, les photos ont été partagées des centaines de fois. La presse locale s'est emparée de l'affaire. Le pays est sous le choc, à l'image d'une restauratrice, qui a tenu à s'exprimer. "Le nombre de monuments historiques en Namibie est vraiment très faible (...). Tout ce que nous avons, ce sont ces vieux bâtiments qui témoignent de notre histoire." Les riverains vont déposer une plainte auprès de l'ambassade de France. 

Le JT
Les autres sujets du JT
En France, le graffiti est considéré comme un art de rue. En Namibie, au sud de l\'Afrique, le graffiti peut être très mal vu. Après avoir découvert des œuvres sur des bâtiments historiques, des Namibiens en colère veulent retrouver les auteurs. 
En France, le graffiti est considéré comme un art de rue. En Namibie, au sud de l'Afrique, le graffiti peut être très mal vu. Après avoir découvert des œuvres sur des bâtiments historiques, des Namibiens en colère veulent retrouver les auteurs.  (france 3)