Dans le Nord, un graffeur offre aux sans-abri des œuvres qu’ils peuvent revendre à leur profit

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
œuvres SDF
Article rédigé par
France Télévisions

Il met son art au service des plus démunis. Depuis décembre dernier, Christopher Lecoutre offre des œuvres à des SDF. À charge pour eux de négocier le prix avec les potentiels acheteurs prévenus par les réseaux sociaux. #IlsOntLaSolution

Il a l’art et la manière de faire preuve de générosité. Installé à Tourcoing, l’artiste peintre Christopher Lecoutre a décidé de mettre ses bombes et ses pinceaux au service des sans-abri. Régulièrement, il leur confie des œuvres qu’ils peuvent ensuite revendre dans la rue à des particuliers. Les potentiels acheteurs sont prévenus sur les réseaux sociaux, où est publiée une photo de l’œuvre et de la personne qui la détient.  

Ce jour-là, Christopher retrouve Jacques à qui il avait déjà donné une œuvre il y a quelques semaines. "J’ai attendu, attendu, et il y a quelqu'un qui est venu acheter la toile, à 50 euros", se souvient-il avec un grand sourire. Christopher découvre à l’occasion le montant de la transaction, précisant qu’il ne leur donne aucune indication quant au prix auquel ils doivent vendre l'œuvre et ne vient jamais leur demander après, quand il lui arrive de les recroiser. Il repart tout de même en conseillant à Jacques de négocier et de ne pas se laisser faire.  

"Deux ou trois jours de bonheur"  

L'artiste a eu cette idée d'offrir des tableaux au profit des sans-abri en décembre dernier, juste avant Noël : "J’allais chercher du matériel de peinture et à chaque coin de rue, je tombais sur un SDF (…). J’ai la chance de savoir réaliser quelque chose qui ne me prend pas beaucoup de temps, de mettre des couleurs, un coup de crayon. Après l’art, ça plaît ou ça ne plaît pas, mais les gens qui me suivent, ça leur plaît. Donc ils arrivent devant ce SDF, ils lui donnent un billet, et deux ou trois jours de bonheur, je pense".     

Et Christopher Lecoutre a encore plein d'idées pour venir en aide aux plus démunis. Il prépare le démontage d’une grande fresque sur panneaux de bois qu’il avait réalisée pour un magasin de bricolage. Il en revendra les différents éléments lors d’une exposition de rue solidaire qu’il aimerait organiser en avril à Tourcoing.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Street Art

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.