Banksy dédie une oeuvre aux soignants britanniques, qui sera vendue au profit du système de santé

Dans une oeuvre de Banksy accrochée à l'hôpital de Southampton, une infirmière en superhéroïne 

\"Game Changer\", une oeuvre réalisée par Banksy au profit des personnels soignants britanniques.
"Game Changer", une oeuvre réalisée par Banksy au profit des personnels soignants britanniques. (© BANKSY / INSTAGRAM / CAPTURE ECRAN)

Une oeuvre de Banksy rendant hommage aux personnels soignants, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus, a été installée dans un hôpital du Royaume-Uni et sera vendue aux enchères au profit du système de santé britannique, a annoncé mercredi 6 mai l'agence Press association.

L'oeuvre en noir et blanc du célèbre street artist britannique représente un garçonnet en salopette, à genoux, brandissant la poupée d'une super héroïne, une infirmière portant cape, masque et tablier orné d'une croix rouge, seule touche de couleur. Dans une corbeille près de Batman et Spiderman, délaissés, gisent dans une corbeille près de l'enfant.

Voir cette publication sur Instagram

. . Game Changer

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le

Accrochée dans un couloir de l'hôpital de Southampton

Intitulé Game Changer, l'oeuvre d'environ un mètre carré est accrochée dans un couloir de l'hôpital de Southampton. "Merci pour tout ce que vous faites. J'espère que cela illuminera un peu l'endroit, même si c'est en noir et blanc", a écrit l'artiste dans une note adressée au personnel de l'établissement.

Une fois le confinement levé, l'oeuvre sera exposée au public, avant d'être vendue aux enchères. Les fonds récoltés seront reversés au système de santé britannique, le NHS, a indiqué une porte-parole de Banksy. De précédentes oeuvres de l'artiste ont été vendues pour plusieurs millions de dollars.

En temps de confinement, faute de pouvoir travailler dans la rue, Banksy a par ailleurs investi les murs de sa salle de bain, faisant batifoler des rats au-dessus de son lavabo.


Le Royaume-Uni, un des pays les plus endeuillés par la pandémie de coronavirus, a recensé mercredi 30 076 morts - un nombre qui dépasse les 32 000 si l'on y ajoute les décès dont la maladie Covid-19 est la cause probable mais pas confirmée par un test.