Sculptures : les héros mythologiques de Christophe Charbonnel interpellent les habitants de Compiègne

Des oeuvres monumentales du sculpteur Christophe Charbonnel ont été installées dans la ville. Pour un été culturel à ciel ouvert. 

David et Goliath, deux des statues monumentales de Christophe Charbonnel, installées à Compiègne. 
David et Goliath, deux des statues monumentales de Christophe Charbonnel, installées à Compiègne.  (France 3 Picardie)

Pour cet été culturel si particulier, la déambulation et la découverte d'oeuvres en plein air ont le vent en poupe. Dernier exemple en date à Compiègne. Six statues monumentales, cinq de Christophe Charbonnel et une de Quentin Garel ont été installées dans la ville. Les personnages de la mythologie de Christophe Charbonnel interpellent les visiteurs par la puissance qu'ils dégagent. Inspiré par le monde animal, Quentin Garel présente un masque de singe. 

Un Goliath terrifiant de 3 mètres de haut qui défie un jeune David. Persée qui tient dans une main la tête de Méduse, la déesse Athéna... la mythologie grecque débarque à Compiègne à travers les oeuvres de Christophe Charbonnel, qui fait également cet été l'objet d'une autre exposition au musée de Gajac de Villeneuve-sur-Lot .

Dans l'Oise, ses statues monumentales de figures de la mythologie transforment le paysage. "Charbonnel pense que nous sommes les héros de notre vie" explique Arielle François, adjointe au maire de Compiègne en charge du patrimoine. "Il aime sculpter des héros, il considère que nous devrions tendre à être les héros de notre vie". Cette exposition à ciel ouvert est organisée tout l'été par la galerie Bayart, qui représente l'artiste. 

Parcours artistiques

Des sculptures, mais aussi des photos, des parcours-découvertes et même des spectacles : cet été dans nos régions, la culture se consomme au grand air. L'épidémie de Covid-19 a contraint les municipalités et acteurs du monde culturel a imaginer une saison différente, loin des salles de musées ou de spectacles. L'occasion d'amener la culture vers le grand public et non l'inverse. Au coeur de la nature, dans un parc municipal ou en centre-ville, de Clermond-Ferrand à Nantes en passant par la Normandie, cet été la culture se "consomme" à ciel ouvert, à la ville comme à la campagne.