"Des vies et des visages" au parc Bargoin de Chamalières : le grand photographe animalier Roger Jourdain se dévoile

L'exposition "Des vies et des visages" est à découvrir jusqu'au 18 octobre au parc Bargoin de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, département d'origine du photographe reconnu mondialement. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'un des clichés de Robert Jourdain exposé au parc Bargoin, Chamalières (Puy-de-Dôme).  (France 3 Auvergne)

Des visages et des émotions immortalisés aux quatre coins du monde. Roger Jourdain, qui a été sacré Best of the Best photographer FIAP 2016 et 2017 (la plus haute distinction de la FIAP, la Fédération internationale d'art photographique), expose chez lui, en Auvergne. Des vies et des visages, ce sont 27 portraits chers à l'auteur. À découvrir jusqu'au 18 octobre au parc Bargoin de Chamalières

Des hommes et des femmes rencontrés au hasard de ces multiples voyages. Roger Jourdain, grand spécialiste de la photo de nature et animalière, dévoile ici en grand format une autre facette de son talent. Les clichés sont magnifiés dans ce cadre de verdure. Au fur et à mesure de la balade, les visiteurs, émerveillés,  découvrent ces panneaux. 

Meilleur photographe du monde

Chez lui, à Ambert (Puy-de-Dôme), le photographe garde de précieux trésors, qui remplissent son intérieur, les quelque 1600 médailles et prix internationaux reçus tout au long de sa carrière, débutée dans les années 1990. Mais les plus prestigieux, il les a obtenus en 2016 et 2017. La FIAP lui a décerné le titre de Best of the best photographer, le meilleur parmi les meilleurs. "C'est la première fois qu'un français remporte ce titre" dit-il. "Et la FIAP gère 1.5 millions de photographes, professionnels et amateurs". 

La photo animalière, sa grande passion

Une grande fierté pour celui qui aime par dessus tout la photographie animalière. "J'aime bien aller en Afrique. J'y ai fait de très nombreux voyages" raconte-t-il. "Un bon photographe nature ne doit pas seulement déclencher, il doit avant tout observer. On passe beaucoup de temps à observer la vie des animaux avant de la photographier". Amoureux de son métier, Roger Jourdain pratique aussi la photo en studio, où il fait des portraits, notamment de musiciens. Une autre de ses passions. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.