Cet article date de plus d'un an.

La justice new-yorkaise rend à la Chine deux sculptures saisies au Metropolitan Museum of Art

De "1998 à leur saisie en 2023, ces antiquités faisaient l'objet d'un prêt au Metropolitan Museum of Art (Met) par Shelby White, une collectionneuse de Manhattan".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
  (SANDRINE MARTY / HANS LUCAS)

La justice new-yorkaise a rendu à la Chine, mardi 9 mai, deux sculptures funéraires saisies au Metropolitan Museum of Art. Les deux œuvres en pierre, datant du VIIe siècle et d'une valeur de 3,5 millions de dollars, avaient été "sciées" sur des tombes au début des années 1990. Elles avaient ensuite été sorties de Chine et fait l'objet d'un trafic international, a déclaré le procureur pour la juridiction de Manhattan, Alvin Bragg. De "1998 à leur saisie en 2023, ces antiquités faisaient l'objet d'un prêt au Metropolitan Museum of Art (Met) par Shelby White, une collectionneuse de Manhattan".

La justice de l'Etat de New York mène depuis plus de deux ans une vaste campagne de restitution d'antiquités pillées dans une vingtaine de pays, qui ont atterri dans des musées et galeries de la ville, dont le prestigieux Met. "C'est une honte que ces deux antiquités incroyables aient été volées et qu'au moins l'une d'elles soit restée cachée du public durant près de trois décennies", a jugé Alvin Bragg. L'une des sculptures est en effet restée entreposée dans les réserves du musée pendant 25 ans.

Le parquet de New York a précisé avoir "bouclé cette année une enquête pénale sur des antiquités acquises par [Shelby] White, qui s'est conclue par la saisie de 89 œuvres provenant de dix pays différents, d'une valeur totale de 69 millions de dollars". Sous l'égide d'Alvin Bragg, plus de 950 pièces d'une valeur de plus de 165 millions de dollars ont été rendues à 19 pays, depuis janvier 2022.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.