En Italie, l'artiste française Niki de Saint Phalle a créé le Jardin des Tarots, un immense parc inspiré du jeu de cartes

Le Jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle est un site hors des sentiers battus de la Toscane, ésotérique et amusant.

 Le Jardin des tarots créé par la plasticienne franco-américaine Niki de Saint Phalle en Italie.
 Le Jardin des tarots créé par la plasticienne franco-américaine Niki de Saint Phalle en Italie. (MATHILDE IMBERTY / RADIO FRANCE)

On connaît Niki de Saint Phalle à Paris notamment pour sa fameuse fontaine Stravinsky, près du Centre Pompidou. On connaît moins ce site de Toscane, à Garavicchio de Pescia Fiorentina, auquel l’artiste a pourtant consacré quasiment vingt ans de sa vie. La plasticienne franco-américaine s’est lancée dans cette aventure en 1979 et le Jardin des Tarots n’a été fini qu’en 1996, six ans avant son décès.

Niki de Saint Phalle dit avoir "tremblé" en visitant le parc Guell de Gaudi à Barcelone et elle eut alors l’intuition qu’elle aussi construirait un "jardin de joie, un petit coin de paradis". Ce jardin deviendra, dit-elle, la plus grande "aventure de sa vie". Elle le conçoit sur un terrain en Toscane que lui offrent des amis italiens. Elle va y travailler sans relâche, aidée par son mari Jean Tinguely. Elle finance tout de sa poche en créant un parfum à son nom.

 Le Jardin des tarots créé par la plasticienne franco-américaine Niki de Saint Phalle en Italie.
 Le Jardin des tarots créé par la plasticienne franco-américaine Niki de Saint Phalle en Italie. (MATHILDE IMBERTY / RADIO FRANCE)

Niki de Saint Phalle lisait les tarots et y trouvait une signification mystique. Les statues de son jardin rappellent les figures du jeu de cartes. L’hermite, le diable, la papesse la roue de la fortune, la mort, le pendu... ces sculptures monumentales peuvent atteindre 10 mètres de hauteur et sont recouvertes de miroirs, de verres, de céramiques de toutes les couleurs.

En tout, 22 statues ornent ce Jardin des Tarots. Les maquettes ont été dessinées par Niki de Saint Phalle puis les armatures fabriquées en ferraille soudée. Les céramiques qui les ornent ont été cuites sur place. Le projet est titanesque, Niki de Saint Phalle vit en immersion le temps de voir éclore son Jardin des Tarots. Elle y construit sa maison dans la carte de l’impératrice. On peut aujourd’hui déambuler dans sa chambre à coucher, sa salle de bains, son salon, des pièces uniques et formidablement lumineuses.

 le Jardin des tarots créé par la plasticienne franco-américaine Niki de Saint Phalle en Italie.
 le Jardin des tarots créé par la plasticienne franco-américaine Niki de Saint Phalle en Italie. (MATHILDE IMBERTY / RADIO FRANCE)

Les familles sont les bienvenues au Jardin des Tarots, puisqu’on chemine librement de sculpture en sculpture et les enfants s’y amusent beaucoup en grimpant sur ces étranges figures. L’hermite, le pendu ou la mort qui devraient être effrayants sont en fait des sculptures colorées et joyeuses semées dans une nature généreuse. Le Jardin des Tarots offre une halte de fraîcheur en plein été. Inutile de réserver, vous ne tomberez pas sur les foules du Musée des offices à Florence ou du Vatican à Rome, mais le détour vaut assurément la peine.