"Congo paintings" : la fine fleur de la bouillonnante scène artistique de Kinshasa exposée à Angoulême

Après Namur en 2018 et Vichy en 2019, l’exposition "Congo paintings" s’installe jusqu’au 2 janvier au Musée d’Angoulême. Une rétrospective de soixante ans de création dans la capitale de la République Démocratique du Congo à travers les œuvres de trente artistes majeurs de la scène kinoise.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Exposition "Congo paintings" au Musée d'Angoulême, jusqu'au 2 janvier 2022. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / C. LANDAIS)

Kinshasa est sans aucun doute et depuis longtemps l’une des villes d’Afrique les plus dynamiques sur le plan de la création artistique. L’exposition proposée au Musée d’Angoulême regroupe des œuvres de trente peintres kinois majeurs balayant soixante ans de création. Des artistes dont le travail est depuis quelques années reconnu bien au-delà des frontières de la RDC.  

"Vous avez des grandes figures maintenant très connues comme Chéri Chérin, Chéri Samba, et d’autres plus jeunes comme Amani Bodo ou Pita Kalala qui sont des artistes qui ont un très beau rayonnement international et dont les peintures sont maintenant connues et bien identifiées", explique Émilie Salaberry, directrice des musées d'Angoulême.

Des peintures qui osent tout

Plusieurs générations d’artistes portent un regard souvent corrosif sur la société kinoise et plus largement la RDC et l’Afrique, sans tabous. Satire politique, érotisme, parodie sociale et religieuse, mais aussi le quotidien et l’espoir d’une vie meilleure, tout est source d’inspiration.

Autre thème souvent évoqué dans ces toiles, le rapport à l’Occident et les craintes de bon nombre d’Africains pour l’avenir : "les problématiques de corruption, d’hommes politiques placés au pouvoir par les puissances occidentales, tous les problèmes économiques et l’exploitation des ressources naturelles dans le cadre d’un commerce mondialisé, et paradoxalement la paupérisation des populations africaines avec évidemment la question migratoire qui en arrière-plan émerge de tout ça", précise Émilie Salaberry.

Artistes exposés :

Shula, Enyejo Bakaka, Amani Bodo, Bodo Fils, Sam Ilus, Landry, JP Mika, Pita Kalala, Peter Tujibikile, Lusavuvu, Chéri Chérin, Moké père, Moké fils, Lofenia, Aundu Kiala, Kiesse, Hergé Makuzay, Sapin Makengele, Rigobert Nimi, P.P. Mbiya, Somi, Chéri Samba, Pierre Bodo Pambu, Papa Mfumu’eto 1er, Ange Kumbi, Simon Kipulu, Chéri Benga, Maître Syms, JP Kiangu et Mwenze Kibwanga.  

"Congo paintings" jusqu'au 2 janvier 2022 au Musée d'Angoulême, Charente. (DR)

"Congo paintings" - jusqu’au 2 janvier 2022 - Musée d’Angoulême, Square Girard II, rue Corneille 16000 Angoulême - Renseignements au 05 45 95 79 88 et sur le site du musée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.