11 septembre 2001 : les attentats vus par l'artiste franc-comtoise Michèle Sauberli

A l'occasion des 20 ans des attentats du World Trade Center à New York, l'artiste franc-comtoise Michèle Sauberli a décidé de partager avec le public sa vision de la tragédie. Quinze toiles peintes le jour même de l'attaque terroriste sont exposées à Belfort avant d'être mises en vente.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Comme des millions de personnes dans le monde, Michèle Sauberli a suivi en direct l'effondrement des tours jumelles. (France 3 Franche-Comté)

Plus qu'une oeuvre, c'est un hurlement. Un cri de douleur, de terreur, d'indignation. Toutes ces émotions ressenties par Michèle Sauberli lorsque, le 11 septembre 2001, elle découvre en direct à la télé l'effondrement des tours jumelles du World Trade Center à New York.

Prise d'une frénésie créatrice, l'artiste va peindre, en quelques heures, quinze toiles d'une force incroyable. Des toiles exposées dans une galerie belfortaine à l'occasion des 20 ans de l'attentat et qui seront ensuite vendues afin que ce souvenir, désormais entré dans la mémoire collective mondiale, puisse être partagé.

Le 11 septembre 2001 vu par la peintre Michèle Sauberli

Quinze dessins au pastel

Les Twin Towers couronnées de flammes et de fumée. Des poutres métalliques calcinées, enchevêtrées et la bannière étoilée en lambeaux. Ces images d'une Amérique à genoux sont entrées dans l'éternité. Ce 11 septembre 2001, des millions de personnes assistent, horrifiées, aux pires attaques terroristes de l'Histoire.

Michèle Sauberli fait partie de ces témoins impuissants. Une impuissance qu'elle a besoin de dépasser en faisant ce qu'elle fait de mieux : peindre. Face à son écran de télévision où sont diffusées en direct les images du drame, elle retranscrit sur papier les émotions qui la traversent. Le résultat, ce sont 15 dessins au pastel, dans lesquels le gris et le noir de cette sombre journée sont seulement traversées par le rouge et le bleu du drapeau américain.

Le 11 septembre 2001 vu par l'artiste Michèle Sauberli. (France 3 Franche-Comté)

Une artiste passionnée

Ces toiles intimes, personnelles, Michèle Sauberli les a rarement partagées. Cette ancienne élève du peintre et sculpteur Georges Oudot, devenue elle même professeure d'arts plastiques, est une artiste passionnée, presqu'absolue. Dans ses oeuvres où le noir et le rouge dominent, il y a beaucoup d'elle même. Que ce soit son amour pour la vie - à l'image de la série Esprit et rythmes exposée en contrepoint de celle consacrée au World Trade Center - ou son intérêt pour le monde qui l'entoure - et notamment la calligraphie chinoise qui a beaucoup influencé son oeuvre - Michèle Sauberli peint comme elle respire.

Alors au moment de se séparer de ses toiles sur le 11 septembre 2001, il y a forcément un petit pincement au coeur. Mais plus qu'une vente, sa démarche est aujourd'hui un partage. Pour 1200 euros (le prix qu'elle a fixé) les heureux acheteurs pourront acquérir un un petit bout d'éternité. 

L'exposition 11 septembre 2001 par Michèle Sauberli se termine le 12 septembre à 18h sur le site de l'Espérance à Belfort.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.