"Un geste patrimonial et architectural d'une grande audace" : quand Valéry Giscard d'Estaing créait le Musée d'Orsay dans une ancienne gare

À la suite de la disparition de l'ancien président, la maire LR du VIIe arrondissement de Paris Rachida Dati et la présidente (ex-LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse ont appelé à donner son nom au musée parisien.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valéry Giscard d'Estaing reçoit son épée d'Académicien en 2004 au musée d'Orsay.  (GILLES BASSIGNAC / GAMMA-RAPHO)

Il était le père d'un des plus célèbres musées français. Valéry Giscard d'Estaing, décédé le 2 décembre, aura marqué la politique culturelle française en transformant l'ancienne gare d'Orsay en musée, a relevé jeudi 3 décembre le musée dédié à l'art de la seconde moitié du XIXe siècle.

"La modernité se retrouvait dans ce projet scientifique et culturel", a souligné l'établissement dans un communiqué, estimant que sa création "demeure un des plus importants succès de la politique culturelle française des cinquante dernières années." Laurence des Cars, présidente de l'établissement public, "se souvient avec émotion de sa visite le 1er mai 2019 à l'occasion du concert européen donné par la Philharmonie de Berlin dans la nef du musée. Cet événement résumait trois des passions du président : l'art de cette période et le musée d'Orsay qui permet de le présenter, l'amitié franco-allemande et la construction européenne".

Transformation du Louvre

La maire LR du VIIe arrondissement de Paris Rachida Dati et la présidente (ex-LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse ont appelé à donner à ce musée le nom de l'ancien président. Sur Twitter, Valérie Pécresse a rappelé que Valéry Giscard d'Estaing "transforma la gare d'Orsay en l'un des musées les plus visités du monde, à la gloire de nos impressionnistes".

La direction du Louvre a aussi rendu hommage à l'homme d'État, soulignant son rôle dans sa transformation, avant même la présidence de François Mitterrand et l'édification du Grand Louvre qui avait culminé en 1989 avec la Pyramide de Ieoh Ming Pei. Giscard d'Estaing, a-t-il rappelé, "a eu son bureau de ministre des Finances dans l'aile Richelieu de 1962 à 1974", et "il est, avec la loi Musées de 1978, à l'origine du grand plan de réaménagement du Louvre". L'ancien président, "passionné de l'histoire du lieu, revenait au Louvre chaque année avec plaisir et curiosité", a souligné l'établissement public.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.