Coronavirus : artistes, collectionneurs et galeristes récoltent 2,4 millions d'euros aux enchères pour les soignants

Près de 400 oeuvres, dons d'artistes, de collectionneurs ou de galeristes, ont été vendues aux enchères vendredi 3 avril au profit du collectif #ProtègeTonSoignant par la maison de ventes Piasa qui vient de révéler le montant récolté.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Trois oeuvres parmi les 400 vendues aux enchères (en ligne) au profit du collectif #ProtègeTonSoignant vendredi 3 avril 2020 par la maison de ventes Piasa. De gauche à droite "L'esclave de Michel-Ange" de Yves Klein (1962) don des archives Yves Klein, "L'ophtalmologue lanceur d'alerte Li Wenliang" de Kiki Picasso (2020) don de l'artiste, et "Papillons et fleurs" de Raoul Dufy, gouache sur papier (non daté) don anonyme. (MAISON DE VENTES PIASA)

Une photo peinte de Pierre & Gilles adjugée 20.000 euros, une peinture de Claire Tabouret vendue 207.000 euros : des enchères en ligne proposant des oeuvres d'artistes renommés ont réuni plus de 2,4 millions d'euros au profit des soignants, a annoncé lundi la maison de ventes Piasa.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie en France dans notre direct 

400 lots étaient offerts aux enchères

Près de 400 lots offerts par les artistes, des collectionneurs ou des galeristes ont été dispersés au profit du collectif #ProtègeTonSoignant. L'intégralité des enchères est destinée à aider des structures hospitalières, des médecins de ville, des infirmières libérales et des aides-soignants pour l'achat de matériel de protection, de respirateurs ou pour les frais de transport de ces personnels pendant la crise sanitaire.

Le collectif #ProtègeTonSoignant réunit des médecins, des professeurs de médecine, des entrepreneurs, des artistes et des citoyens engagés avec pour mission d'aider et soutenir les soignants qui combattent au quotidien le Covid-19.

Quelques exemples d'oeuvres de cette vente

Une gouache de Christian Boltanski, offerte par l'artiste, a été adjugée 13.000 euros, plus de deux fois son estimation. Une encre du peintre d'Eugène Boudin s'est envolée à 4.600 euros alors quelle était estimée entre 600 et 900 euros. Une gouache de Raoul Dufy, estimée entre 10.000 et 15.000 euros, a été adjugée 30.000 euros.

Une photo (épreuve argentique) de Marcel Duchamp par Gisèle Freund a été achetée 4.000 euros, près de quatre fois son estimation. Une table en plexiglas bleu de Yves Klein, rare édition de 1963, a atteint 56.000 euros, trois fois plus qu'attendu. Une acrylique sur toile toute récente de Kiki Picasso, représentant l'ophtalmologue lanceur d'alerte chinois Li Wenliang, a été achetée 11.000 euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.