Boltanski, Agnès Varda, David Goldblatt : des visites d'expositions, des entretiens en podcast, des conférences en ligne sur le site du Centre Pompidou

Dans la série des musées en ligne à regarder chez vous, le Centre Pompidou propose des visites en vidéo, des podcasts, des rencontres, tous plus intéressants les uns que les autres

Le Centre Pompidou
Le Centre Pompidou (JÉRÉMIE LE BOT FOR JÉRÉMIE + EMILIE / 2018)

Si vous ne vous êtes pas encore lassés de voir de l'art sur vos écrans, nous poursuivons notre promenade virtuelle dans les musées qui mettent des contenus en ligne sur internet, pour consoler ou aider à patienter les amateurs d'art confinés.

On a un faible pour le site du Centre Pompidou avec, en vedette, la visite filmée de l'exposition de l'artiste contemporain Christian Boltanski, qui, programmée jusqu'au 16 mars, a dû fermer avant la date prévue. Pendant près de dix minutes on parcourt cette exposition conçue comme une "œuvre d'art totale" avec son commissaire, le directeur du Musée national d'art moderne Bernard Blistène. Il nous montre et nous explique les fantômes de l'artiste, hanté par la mort, "porté par la mélancolie" et aussi "par une douce ironie", obsédé par la trace que chacun laisse derrière lui.

L\'exposition Christian Boltanski au Centre Pompidou (12 novembre 2019)
L'exposition Christian Boltanski au Centre Pompidou (12 novembre 2019) (GINIES / SIPA)

David Goldblatt

Bonne surprise aussi, on retrouve une riche évocation de la rétrospective du grand photographe sud-africain David Goldblatt, témoin indispensable de la société de son pays. L'exposition qui avait eu lieu en 2018 et s'était terminée quelques semaines seulement avant sa mort, le 25 juin, rendait compte de soixante ans de travail. On le retrouve dans sept petits films de 10 à 20 minutes, émouvants et passionnants, qui étaient diffusés dans l'exposition. Pour David Goldblatt, les mots étaient aussi importants que les images : dans ces vidéos, il commente ses photographies de la cité minière où il a grandi, des banlieues blanches, de Soweto où il a travaillé six mois en 1972, une époque où les blancs n'entraient pas dans le grand township de Johannesburg...

A voir en ligne aussi, une dizaine d'images de la magnifique série qu'il a réalisée sur les corps de personnes de toutes conditions, un fragment de visage d'une femme âgée, des genoux, et puis de nombreuses mains.

A l'occasion de la Journée des droits des femmes, le 8 mars, le Centre Pompidou a mis en ligne dix vidéos sur des artistes femmes. On retrouve par exemple une autre disparue récente, Agnès Varda, qui commentait l'exposition que lui a consacrée la galerie de photographie en 2015-2016. Elle y parlait de son travail photographique à Cuba en 1962, dans l'effervescence des premières années de la révolution, et livrait ses réflexions entre cinéma et photographie.

Francis Bacon, Vasarely, des visites d'expositions avec les commissaires

Plus généralement, on peut retrouver sur le site du Centre Pompidou des visites des expositions de ces dernières années, en compagnie des commissaires. Elles sont parfois brèves mais certaines sont très complètes. On remarquera particulièrement celle de la récente exposition consacrée à Francis Bacon avec Didier Ottinger, Vasarely avec Michel Gauthier, ou la grande exposition sur la préhistoire et l'art moderne, avec Maria Stavrinaki.

En ligne aussi, une vingtaine de photos de chefs-d'oeuvre des collections, de Marcel Duchamp à Vassili Kandinsky, de Matisse à Louise Bourgeois. Une douzaine de ces œuvres que le Centre Pompidou a baptisées VIP (Very important pieces) sont accompagnés de podcasts passionnants.

D'autres podcasts nous parlent des expositions passées... ou suspendues à cause de la crise du coronavirus : notamment un entretien avec Christo. Alors que l'artiste d'origine bulgare va empaqueter l'Arc de Triomphe en septembre prochain, l'exposition du Centre Pompidou sur sa période parisienne, celle des débuts, et sur son projet d'emballement du Pont-Neuf, était prête. Elle devait commencer le 18 mars. Elle n'a pas pu ouvrir ses portes.

Des rencontres avec des artistes en podcast ou en vidéo, des conférences filmées, des masterclasses, les courants de l'art moderne et contemporain en dessin animé (Voulez-vous un dessin ?, par Jochen Gerner et Louise Bourgoin), on en passe. Le Centre Pompidou est une bonne adresse pour se distraire et se cultiver en ligne, avant qu'on puisse y retourner en vrai.