Cet article date de plus de huit ans.

Après douze ans d'absence, Bertrand Cantat renoue avec la scène et son public

L'artiste, condamné pour le meurtre de Marie Trintignant, s'est arrêté à Clermont-Ferrand pour la première date de sa tournée avec son groupe Détroit. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Bertrand Cantat sur la scène des Eurockéennes de Belgort, le 29 juin 2012. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Douze ans après le dernier concert de son groupe Noir Désir, Bertrand Cantat a fait son grand retour sur scène, vendredi 11 avril à Clermont-Ferrand (Auvergne). Le chanteur s'est produit avec Détroit, le duo qu'il forme avec Pascal Humbert. 

Récit d'un retour très attendu. 

Un Bertrand Cantat "heureux" de retrouver la scène

"Vous dire qu'on est très heureux d'être là aujourd'hui avec vous, c'est pas grand chose par rapport à ce que l'on vit vraiment. Merci tellement d'être là." Ce n'est qu'après trois chansons que Bertrand Cantat a salué son public, vendredi, le premier depuis douze ans à venir l'applaudir. 

Au fil du concert, raconté par Culturebox, le chanteur s'est peu à peu détendu, éclatant de rire parfois et savourant son retour sur scène, sept ans après sa sortie de prison pour le meurtre de Marie Trintignant et quatre ans après la séparation de Noir Désir. "Pour moi (ce retour sur scène) représente beaucoup de choses", avait-il confié en décembre, dans une rare interview à France Bleu Gironde. 

Pour sa première date, il a fallu attendre les deux rappels pour que le concert prenne vie. Bertrand Cantat a entonné les titres de son dernier album Horizon, sans oublier de ravir les fans de Noir Dez avec Comme elle vient ou Tostaky

Un public au rendez-vous

Si l'artiste s'est montré timide pour ce premier concert, le public, lui, a été vite conquis. Un coup d'œil à la billetterie le révèle : la tournée d'une vingtaine de dates affiche complet. Les places pour les concerts parisiens de Détroit, prévus à La Cigale en juin, se sont arrachées en cinq minutes.

Vendredi, à la sortie du concert de Clermont-Ferrand, les fans ne cachaient pas leur émotion de revoir le chanteur, quelle que soit son passé. "On est venu voir l'artiste, pas le reste", témoigne l'une d'elles sur France Bleu Gironde, quand une autre s'avoue séduite par le concert, mais gênée par l'histoire.

Pour Kévin, 21 ans, cité par l'AFP, rien à redire : "C'était superbe, ça fait plaisir à voir, parce que c'est son premier projet depuis la séparation de Noir Désir et qu'on voit qu'avec Détroit c'est un nouveau souffle." Et les photos et vidéos postées tout au long du concert sur les réseaux sociaux semblent témoigner de cet engouement retrouvé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.