Alpes-Maritimes : à la découverte du Cap d’Antibes, sur terre et par la mer

Publié
Durée de la vidéo : 5 min
Alpes-Maritimes : à la découverte du Cap d’Antibes, sur terre et par la mer -
Alpes-Maritimes : à la découverte du Cap d’Antibes, sur terre et par la mer Alpes-Maritimes : à la découverte du Cap d’Antibes, sur terre et par la mer - (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.Richier, M.Bernouin, F.Cerulli, A.Vejux
France Télévisions
France 2
Comme chaque vendredi, le 13 Heures part à la découverte des régions françaises. Direction, vendredi 14 juillet, la presqu’île du Cap d’Antibes.

Une pinède qui plonge en mer, une palette de couleurs extraordinaires : c’est une balade incontournable en Méditerranée. Le 13 Heures est au Cap d’Antibes (Alpes-Maritimes), qui se visite autant par la mer que par la terre. Le phare permet d’avoir une vue sur toute la baie. Ouvert depuis quelques semaines, la vue permet d’apercevoir l’Italie ou Saint-Tropez. “C’est joli, on a vraiment une belle vue”, souligne un touriste.

Le phare, construit au début du XIXe siècle, a été réaménagé pour accueillir les visiteurs, même s’il garde sa mission de vigie pour les bateaux. Quand on est à la maison, on le voit tourner”, s’exclame une riveraine. 

Voyage par la mer 

Au pied du phare, se trouve le poumon du Cap d’Antibes, une forêt de chênes verts typiquement méditerranéenne. En deux heures de balade, Nicolas Prin partage sa vocation pour la botanique. Certains visiteurs en profitent pour dessiner. Les neuf hectares de forêts sont classés Natura 2000, car ils abritent la Garoupe, que l’on trouve uniquement dans cette forêt.  

Il est cependant impossible de découvrir le Cap d’Antibes sans s’immerger dans la Méditerranée. Alex Pollino emmène les touristes en randonnée aquatique, à la découverte des poissons de la grande bleue. Les plongeurs d’un jour croisent une grande variété d’espèces durant leur plongée. Le Cap d’Antibes offre une journée de dépaysement, à l’écart des plages de la Côte d’Azur.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.