Coupe du monde de football : la Suède résiste au Japon et rejoint les Espagnoles en demi-finales

Malgré une fin de match irrespirable, les Suédoises ont maîtrisé les Japonaises (2-1), vendredi, pour se hisser dans le dernier carré du Mondial. Elles y défieront la Roja pour une place en finale.
Article rédigé par Gabriel Joly, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La joie des Suédoises après l'ouverture du score d'Amanda Ilestedt en quart de finale de la Coupe du monde, le 11 août 2023. (SAEED KHAN / AFP)

L'élan nippon brisé. La Suède a mis fin au rêve japonais de remporter une deuxième Coupe du monde, vendredi 11 août, grâce à 75 minutes très abouties en quarts de finale (2-1). Malgré le réveil des joueuses de Futoshi Ikeda en fin de match, la réduction de l'écart est intervenue trop tard pour leur permettre de recoller.

Après l'ouverture du score de l'opportuniste défenseure Amanda Ilestedt sur un cafouillage (32e) - son quatrième but dans le tournoi -, Filippa Angeldahl avait converti un pénalty dès le retour des vestiaires (51e). De quoi assurer à la Suède une marge plus importante que lors du tour précédent, où la gardienne Zecira Musovic avait été contrainte de s'employer afin de maintenir les siennes à flots face aux Américaines (0-0, 5-4 t.a.b).

Réveil trop tardif pour les Japonaises

Plutôt opportun puisque l'équipe la plus séduisante de la compétition (14 buts marqués en quatre matchs) est ensuite sortie de sa l éthargie dans le dernier quart d'heure. Entrée après la deuxième réalisation suédoise, la Japonaise Riko Ueki ressassera longtemps son généreux pénalty envoyé sur la barre scandinave (76e). D'autant plus que ses coéquipières ont eu les occasions de revenir.

Dans les instants précédents le but nippon d'une Honoka Hayashi seule aux six mètres (87e), Aoba Fujino avait catapulté un coup franc sur la transversale, avant de voir le ballon rebondir sur Zecira Musovic, toucher son poteau gauche et rouler sur la ligne de but sans la franchir (86e). Malgré 10 minutes de temps additionnel, les Jaune et Bleu ont finalement résisté.

Comme lors des trois derniers tournois majeurs (Coupe du monde, Euro, Jeux olympiques), les Blagult seront au rendez-vous du dernier carré. Elles y défieront l'Espagne - tombeuse des Pays-Bas en prolongation dans la nuit (2-1). Seule certitude après l'élimination de l'Allemagne, de la Norvège, des Etats-Unis et donc du Japon : il y aura un vainqueur inédit le 20 août à l'issue de la finale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.