Coupe du monde 2022 : Varane transparent, des "coiffeurs" décevants, Konaté en cache-misère... Les notes des Bleus face à la Tunisie

De Steve Mandanda à Randal Kolo Muani, retour sur les performances des joueurs de l'équipe de France après leur défaite face à la Tunisie (0-1), mercredi.
Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Doha - Andréa La Perna
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
La défense des Bleus face à Wahbi Khazri lors de Tunisie-France en Coupe du monde, à l'Education City Stadium, le 30 novembre 2022. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Il y avait des points à prendre. Comme l'équipe de France était déjà qualifiée pour les huitièmes de finale et que seul un scénario improbable l'aurait privée de la première place de son groupe, Didier Deschamps avait décidé d'offrir une chance à une grande partie des joueurs qu'il n'avait pas encore utilisés, opérant neuf changements dans son onze. Mais ses hommes se sont inclinés contre la Tunisie pour leur dernier match de la phase de groupes de la Coupe du monde (0-1), mercredi 30 novembre. Surtout, à part Ibrahima Konaté, personne n'a brillé dans une rencontre affligeante jusqu'à l'entrée de Kylian Mbappé.

Steve Mandanda : 4/10

Il sort à contre-temps sur le but tunisien et a donné l'impression d'être spectateur sur son début de match. Celui qui est devenu le joueur le plus âgé à porter le maillot de l'équipe de France n'est pas le premier à pointer du doigt, mais il aurait pu mieux faire.

Axel Disasi : 3,5/10

Titulaire surprise sur le côté droit, qui n'est pas son poste de prédilection, il n'a pas fait mieux que Koundé ou Pavard avant lui. La moindre pression l'a contraint à perdre la balle et son placement n'a jamais été parfait. À sa décharge, disputer son premier match en équipe de France en plein Mondial, au sein d'une équipe inédite, n'était pas un cadeau.

Raphaël Varane : 3/10

Il avait besoin de rythme après son retour, il y a quatre jours contre l'Australie. Mais le taulier n'en a pas été un. Sa responsabilité est engagée sur le but de Khazri, qu'il a laissé avancer sans jamais intervenir. Une prestation très inquiétante. Remplacé par William Saliba (63e).

Ibrahima Konaté : 8/10

Tout simplement au-dessus de la mêlée. Le défenseur central a régné dans sa surface de réparation et dégagé une impression de surpuissance. Sans doute que l'addition aurait été plus corsée s'il n'avait pas été présent. À l'issue du match, on peut même se demander s'il y a pas débat avec Varane pour accompagner Upamecano dans la charnière centrale.

Eduardo Camavinga : 4/10

Jouer son premier match de Coupe du monde à un poste qu'il n'a jamais occupé dans sa carrière n'était pas un cadeau. Encore plus, quand l'équipe adverse fait tout pour amener le surnombre dans cette zone côté gauche. Le milieu du Real Madrid a souvent bu la tasse, mais s'est battu, sans vraiment prouver qu'il pouvait être la doublure de Theo Hernandez. Dès qu'il a eu l'occasion de toucher des ballons plus haut et dans l'axe, on l'a senti bien plus à l'aise.

Youssouf Fofana : 3/10

C'est lui qui perd la balle (et s'arrête de jouer pour contester) sur le but tunisien (58e). Sa deuxième période est à oublier. Dans les 45 premières minutes, il s'était montré intéressant dans ses prises de balle vers l'avant, mais avait manqué de précision dans la dernière passe. Remplacé par Antoine Griezmann (73e), qui a cru arracher l'égalisation, opportuniste et tranchant sur le mauvais dégagement de Montassar Talbi.

Aurélien Tchouameni : 6/10

Ce n'est pas un hasard s'il a été l'un des deux joueurs conservés du match face au Danemark et si c'est lui qui s'est présenté en conférence de presse à la veille de la rencontre. À seulement 22 ans, et 17 sélections au compteur, il est un pilier de l'équipe. Le Madrilène a joué les pompiers de service dans les moments chauds.

Jordan Veretout : 3,5/10

Beaucoup de courses et de compensations, mais une influence nulle sur la distribution du jeu des Bleus pour sa deuxième titularisation. Un manque de tranchant aussi sur ses interventions. Remplacé par Adrien Rabiot (62e).

Mattéo Guendouzi : 3/10

Titularisé dans un rôle offensif, a priori côté gauche, le Marseillais a été à la fois partout et nulle part. En première période, il a été le joueur qui a touché le moins de ballons (14) et il termine la rencontre sans être impliqué sur la moindre occasion. Remplacé par Ousmane Dembélé (79e).

Kingsley Coman : 4,5/10

Seul joueur explosif et habitué à jouer sur un côté, il a vécu un match compliqué aux côtés du seul Kolo Muani pour animer le secteur offensif. L'ailier du Bayern Munich a néanmoins fait jaillir quelques éclairs par ses dribbles. Il aurait pu ouvrir le score en première période s'il n'avait pas manqué son contrôle et sa frappe (25e). Remplacé par Kylian Mbappé (62e), dont l'entrée fait sortir l'équipe de sa léthargie.

Randal Kolo Muani : 5/10

Pour sa première titularisation en équipe de France, seul en pointe, l'attaquant de Francfort s'est démené pour exister, se jetant sur les quelques miettes qui se sont présentées à lui. 90 minutes difficiles mais 90 minutes de combat (22 duels disputés) au terme desquelles il a failli être récompensé de son premier but en équipe de France, mais son tir a rasé le cadre (90e).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.