Cet article date de plus d'un an.

Euro 2024 : comment ne pas se faire "spoiler" les buts par ses voisins ?

Pour ne pas vivre les matchs de l'Euro, ou de n'importe quel compétition sportive, en léger différé par rapport à vos voisins, franceinfo vous explique comment sont retransmises les rencontres et comment ne pas voir un but après tout le monde.
Article rédigé par Xavier Allain
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Un supporter de l'équipe de France lors du match Autriche-France, lors de l'Euro 2024, en Allemagne. (OZAN KOSE / AFP)

Pour une question de secondes… Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne lorsqu'on regarde un match de foot. Car, c'est bien connu, en cas de buts pour les Bleus, le cauchemar de certains amateurs pourrait bien pointer le bout de ses crampons : avoir du retard sur le match en direct par rapport à ses voisins.

Et les plus aguerris le savent, en fonction du moyen de diffusion, un décalage de plusieurs secondes peut être observé entre les chaînes de télévision au sein d'une même résidence. Et ce n'est pas qu'une simple question de chaîne de télévision. Ces précieuses secondes de joie (on l'espère) sont provoquées par une succession de signaux techniques.

Privilégier la TNT

Pour mieux comprendre ce qu'il se passe, il faut prendre de la hauteur. Si ce Mondial est diffusé à travers le monde en temps réel, c'est grâce aux signaux vidéo et sonore envoyés en quelques dixièmes de secondes environ par des satellites qui se trouvent en orbite géostationnaire à quelques 36 000 km au-dessus de nos stades. Temps aller-retour de l'onde radio : environ 260 millisecondes.

Plus rapide que Kylian Mbappé, mais un peu moins qu'un clin d'œil, qui dure en moyenne entre 100 et 150 millisecondes. Le signal arrive ensuite chez le diffuseur qui l'ingère, le compresse et l'encode, avant de l'envoyer, cette fois, vers chaque système de réception. Et déjà, cela a, de fait, déjà provoqué un léger décalage de quelques dixièmes de secondes encore avec ce qu'il se passe vraiment au stade. 

Comment sont retransmis les rencontres de la Coupe du monde 2022. (STEPHANIE BERLU / RADIO FRANCE)

Et c'est là que ça se gâte : tout dépend de la façon de recevoir ce signal, à savoir via la télévision numérique terrestre (TNT) ou par Internet, les deux modes de réception principaux de la télévision en France. Ainsi, ici, l'accès analogique reste de loin le plus fiable : la télé connectée directement à l'antenne râteau ou au satellite va recevoir l'image - en réalité -  quatre à cinq secondes seulement après que le but ait été marqué sur le terrain. C'est très légèrement plus long, de fait, pour les matchs diffusés en très haute définition, comme la 4K - le fichier est plus lourd.

Méfiez-vous de la 5G

Quant à la télévision via les box Internet, c'est alors beaucoup plus lent. Et tout dépend également de l'équipement et de la qualité de la ligne : la fibre sera plus rapide que l'ADSL et encore plus qu'en Wifi ou en 5G. Enfin, la pire astuce reste de suivre le match sur son smartphone connecté en 3 ou 4G. Le mélange mauvaise connexion, mémoire tampon du téléphone et celle de l'application peut provoquer de (gros) décalages. A l'arrivée, certains peuvent donc voir le but jusqu'à trente secondes avant les autres. 

Mais, enfin, il reste une astuce imparable pour vivre le match de façon quasi-instantanée : la radio ! La FM - et franceinfo, évidemment - diffuse théoriquement le son à "sa vitesse de croisière" de 300 000 kilomètres par seconde. De quoi provoquer un décalage d'à peine une seconde avec la réalité du terrain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.