Tour de France : c'est arrivé un 5 juillet... Jacky Durand se fait rouler dessus par une voiture et termine l'étape malgré une luxation de l'épaule

Chaque jour durant le Tour de France 2022, franceinfo: sport vous replonge dans l'histoire de la course.

Article rédigé par
Louis Delvinquière - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jacky Durand en action sur la 7e étape du Tour de France, le 10 juillet 1999. (JOEL SAGET / AFP)

Lundi 5 juillet 1999, Jacky Durand a vécu une journée cauchemardesque. Au départ de Challans (Vendée) sur la deuxième étape du Tour de France en direction de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le coureur de la formation belge Lotto Mobistar n'a pas subi le même sort qu'en 1993 où il était sorti en tête du passage du Gois. Cette fois-ci, la route pavée liant le continent à Noirmoutier a eu raison de l'équilibre du Mayennais. Pris dans la chute collective, Durand s'est relevé péniblement et est ensuite parti à la chasse du peloton.

Seulement, après quelques kilomètres et une fois sorti du Gois, le coureur s'est rendu compte que ses freins ne fonctionnaient plus. Le vainqueur du Tour des Flandres 1992 a alors tenté de s'arrêter proche de sa voiture d'équipe, qui s'est stoppée quelques mètres plus loin, mais n'y est pas parvenu et a chuté en heurtant l'arrière du véhicule.

Jacky Durand s'est alors retrouvé au sol et la voiture du directeur sportif de la Mapei est venu rouler sur son mollet. Tant bien que mal, le Lavallois s'est relevé et a terminé cette étape avec une luxation de l'épaule et un genou abîmé. À la fin de la journée, il s'est vu remettre le Prix de la combativité, avant d'obtenir à la fin du Tour, avec la 141e place synonyme de lanterne rouge, le trophée de super-combatif pour la deuxième année d'affilée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.