Tour de France 2023 : victoire et maillot jaune pour Jai Hindley sur la 5e étape, Jonas Vingegaard lâche Tadej Pogacar

Le coureur australien a attaqué au bon moment dans l’ascension du col de Marie Blanque pour aller chercher la victoire.
Article rédigé par Maÿlice Lavorel, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'Australien Jai Hindley s'impose à Laruns et s'empare du maillot jaune, à l'issue de la 5e étape du Tour de France, le 5 juillet 2023. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Le roi de la première étape de montagne, c'est lui. Jai Hindley (Bora-Hansgrohe) a remporté la 5e étape du Tour de France, à l’arrivée à Laruns, mercredi 5 juillet. Présent dans la première échappée de la journée, jamais trop loin de la tête, l'Australien qui découvre le Tour de France a placé une très bonne attaque dans la montée du col de Marie Blanque, à 20 km de l'arrivée, pour s'envoler vers la victoire. Il termine devant Giulio Ciccone (Lidl-Trek) et Félix Gall (AG2R-Citroën). Grâce à cette victoire, son premier succès sur les routes du Tour, l'Australien s'empare de la tunique de leader du classement général. Cinquième à l'arrivée, Jonas Vingegaard a frappé un premier coup en lâchant Tadej Pogacar dans la dernière ascension du jour.

Jay Hindley fait coup double à Laruns. Dernier rescapé d'une grande échappée, l'Australien remporte la 5e étape et s'empare du maillot jaune par la même occasion.
Étape 5 : Jai Hindley remporte l'étape et s'empare du maillot jaune Jay Hindley fait coup double à Laruns. Dernier rescapé d'une grande échappée, l'Australien remporte la 5e étape et s'empare du maillot jaune par la même occasion.

Il a su saisir l’opportunité. En jambes à l’avant, Jai Hindley est parti seul en tête, à 19 km de l’arrivée, à deux kilomètres du sommet du col de Marie Blanque (1re catégorie), la dernière difficulté de la journée, lâchant Félix Gall (AG2R-Citroën), le seul qui avait réussi à le suivre jusque-là. Très sérieux dans la descente, l’Australien a résisté au retour de ses poursuivants, menés par Jonas Vingegaard, pour s’offrir une première grande victoire sur le Tour de France.

Avant ce coup d’éclat, il s’était déjà montré solide dans le groupe de contre dans les premières ascensions de la journée, le col de Soudet (hors catégorie) et le col de l’Ichère (3e catégorie). Le tout après avoir échappé à la vigilance du peloton et s’être retrouvé dans l’échappée matinale, malgré sa position au classement général (7e à 22 secondes au départ de l’étape).

Premier coup de force de Jonas Vingegaard

Pour la lutte entre les favoris, la montée du col de Marie Blanque, très attendue, a aussi tout décanté. Sous l’impulsion de l’équipe UAE-Emirates, puis de la Jumbo-Visma, le peloton des favoris s’est rétréci par élimination, perdant notamment le maillot jaune Adam Yates à 20 km de l’arrivée à Laruns. Alors que Tadej Pogacar avait perdu tous ses coéquipiers, Jonas Vingegaard en a profité pour placer une attaque qui a laissé le Slovène sur sa selle, incapable de suivre. Lancé à la chasse de Jai Hindley, le Danois, vainqueur sortant, a relégué son principal concurrent à presque une minute, dans le premier coup de force de ce début de Tour. Premier Français à l’arrivée, David Gaudu (Groupama-FDJ) est arrivé avec Tadej Pogacar, après avoir été lui aussi lâché dans la montée de Marie Blanque.

Vingegaard attaque

Au terme de cette étape agitée, marquée par de nombreuses attaques dès le kilomètre 0, le classement général se retrouve bouleversé. Jai Hindley s’empare de la tête, avec 47 secondes d’avance sur Jonas Vingegaard, nouveau dauphin. Deuxième sur la ligne à Laruns, Giulio Ciccone grimpe sur le podium, à 1’03’’ de l’Australien. Tadej Pogacar est relégué en 6e position (+1'40''), il compte 53 secondes de retard sur son rival, Vingegaard.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.