Tour de France 2022 : les coureurs attaquent les Pyrénées, la tactique des favoris incertaine... La 16e étape en questions

Entre Carcassonne et Foix, mardi, les coureurs vont tutoyer les premières difficultés des Pyrénées sur la 16e étape du Tour de France.

Article rédigé par
Louis Delvinquière - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Tadej Pogacar (en blanc) et Jonas Vingegaard (en jaune) dans l'ascension de la montée Jalabert, à Mende, lors de la 14e étape du Tour de France, le 16 juillet 2022. (DAVID STOCKMAN / AFP)

La route ne sera pas simple. La seizième étape du Tour de France s'élance depuis Carcassonne (Aude), pour prendre la direction de Foix (Ariège), avec 178,5 km au programme, mardi 19 juillet. Au lendemain d'une journée de repos, quatre ascensions répertoriées et notamment le port de Lers et le mur de Péguère dans la dernière partie de course, attendent les coureurs. Il faudra faire face aux forts pourcentages et à la chaleur occitane, toujours aussi pesante, même si les températures sont annoncées moins élevées que lundi (31°C au lieu de 36°C).

Quel est le profil de l'étape ?

Il devrait y avoir 113 kilomètres plutôt tranquilles, du moins, sur le papier, avant le lancement des hostilités. Le peloton passera dans les 36 premiers kilomètres par la côte de Saint-Hilaire (1,5 km à 6,6%) et le col de l'Espinas (5,3 km à 5%) avant de se diriger vers le sprint intermédiaire de Lavelanet. Une fois Vicdessos passé, les coureurs entameront l'emblématique port de Lers et ses 11,4 km à 7%.

Le profil de la 16e étape du Tour de France entre Carcassonne et Foix, le 19 juillet 2022. (ASO)

Une seconde difficulté de première catégorie interviendra après la descente et la traversée de la ville de Massat, avec le mur de Péguère (9,3 km à 7,9%). Une fois cette ascension franchie, les coureurs descendront vers Foix pour se disputer la victoire.

Quels coureurs peuvent tirer profit de cette étape ?

Les formations des leaders seront-elles en mesure de contrôler une échappée ? Il est cependant fort probable qu'un groupe d'une dizaine d'hommes parvienne à s'extirper du peloton. Ainsi, des grimpeurs éloignés au général comme Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe), Damiano Caruso (Bahrain Victorious) ou encore Rigoberto Uran (EF Education-Easy Post) pourraient profiter d'un tel profil pour tenter de l'emporter.

Si l'autre scénario se produit et que les favoris veulent jouer la gagne, forcément, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) devrait attaquer pour renverser son rival danois, Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), solidement accroché à son maillot jaune. Les Français David Gaudu (Groupama-FDJ) et Romain Bardet (Team DSM), placés au général, pourraient profiter de ces pourcentages pour se rapprocher du podium.

Pourquoi cette étape peut faire évoluer le classement général ?

Le mur de Péguère est une occasion idéale pour créer des écarts. Lors des deux derniers passages de la Grande Boucle sur ses terribles pourcentages allant jusqu'à 18%, certains favoris en avaient profité pour prendre de précieuses secondes à leurs adversaires. En 2019, Egan Bernal et Emanuel Buchmann avaient presque repris une minute au maillot jaune, Julian Alaphilippe.

Le profil du Mur de Péguère qui sera gravi lors de la 16e étape du Tour de France, le 19 juillet 2022. (ASO)

En 2017, Alberto Contador, Nairo Quintana et Mikel Landa s'y étaient extirpés lors de la victoire de Warren Barguil et avaient alors repris près de deux minutes au maillot jaune, Christopher Froome. Cette 16e étape du Tour de France, similaire à celle de 2012 entre Limoux et Foix avec le même enchaînement port de Lers et mur de Péguère, pourrait aussi ne rien changer au général, comme lors du succès de Luis Leon Sanchez, dans l'Ariège, cette année-là.

Quels sont les horaires ?

12h15 : début de la retransmission sur France 2 et france.tv
12h30 : départ fictif
12h40 : départ réel
16h58 : arrivée prévue à Foix

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.