Cet article date de plus de deux ans.

Lausanne, au-delà des clichés

La quatrième ville de Suisse accueille ce samedi 9 juillet l’arrivée de la 8e étape du Tour de France cycliste. 

Article rédigé par Emmanuel Langlois
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 153 min
Vue sur Lausanne, la cathédrale, le lac Léman et les montagnes. (GIGLIO PASQUA / SCHWEIZ TOURISMUS)

Longtemps considérée comme une cité paresseuse et opulente pour riches exilés, la capitale vaudoise, également capitale olympique, est devenue au fil des ans une destination branchée, culturelle et nature, comme en témoigne le français Vincent Baudriller, directeur du théâtre Vidy à Lausanne.

Bien sûr, ce n’est ni Copenhague ni Amsterdam, mais derrière son image de ville bourgeoise, avec ses boutiques de luxe et ses hôtels particuliers, Lausanne aussi a une culture vélo, à condition toutefois d’avoir des mollets en béton, prévient Vincent Baudriller :

"Pour le vélo, c'est un peu particulier, c'est une ville très en pente, c'est idéal pour les vélos électriques que j'avoue, j'utilise aussi pour descendre et monter. Mais il y a évidemment de plus en plus de vélos, même si c'est un petit peu moins pratique que les villes hollandaises par exemple."

Ici, on dégringole en effet de plus de 500 mètres de dénivelé entre les hauteurs de la ville et les bords du lac Léman. 

A Lausanne, mieux vaut avoir les mollets bien affûtés pour se lancer à vélo ! "C'est une ville très en pente, idéale pour les vélos électriques, détaille Vincent Baudriller. Il y a évidemment de plus en plus de vélos, même si c'est un petit peu moins pratique que les villes hollandaises par exemple." (Suisse Tourisme)

"C'est vraiment une ville en pente, poursuit le Français, ce qui lui donne cette belle énergie. De partout, on voit loin, vers le sud, vers la France, vers l'Europe, au-delà du lac. C'est très inspirant, un peu à l'instar de ce qu'on essaie de faire au théâtre Vidy. On a des artistes d'ici, mais aussi d'ailleurs, il y a une porte ouverte, un carrefour où on regarde le monde depuis le théâtre." A Lausanne, 40 % de la population est étrangère.

Vue aérienne de la brasserie de Montbenon à Lausanne, une ville construite au milieu de la nature (COLIN FREI / SCHWEIZ TOURISMUS)

Depuis 2013, après un passage de plusieurs années par le festival d’Avignon, Vincent Baudriller dirige donc le théâtre Vidy à Lausanne. Le lieu est d’ailleurs en train de se refaire une beauté et ouvrira l’an prochain dans une toute nouvelle dimension.

"Le théâtre a été construit en 1964, et on a lancé un grand plan de modernisation qui aboutira à un bâtiment avec quatre salles de spectacle, une salle de répétition, un atelier de construction, détaille le Français. C'est un lieu ou des artistes de Suisse, de France et d'ailleurs viennent répéter, créer, présenter leur spectacle au public de Lausanne."

Vue sur la ville de Lausanne et la promenade depuis le lac Léman (GIGLIO PASQUA / LAUSANNE TOURISME)

Deux salles, deux ambiances

Design, photo, beaux-arts, art brut... Entre lac et montagne, en plus de lieux culturels d’exception comme le théâtre Vidy et de nombreux musées, la ville accueille les sièges de plusieurs fédérations sportives comme l’Union cycliste internationale ou le Comité international olympique. Vincent Baudriller fait d’ailleurs le lien entre les acteurs et les athlètes :

"Dans le sport, dans chaque match, chaque compétition, il y a une énergie et une dimension dramatique comme au théâtre, une dimension du vivant. On vient d’ailleurs d'accompagner l'artiste français Frédéric Ferrer qui fait un cycle sur les sports des Jeux olympiques, "Olympicorama", et on a fait un spectacle sur l'aviron avec un grand champion lausannois médaillé olympique, Augustin Maillefer. On a amené le public au bord des bassins d'aviron, qui sont à quelques quelques mètres du théâtre."

Vue sur la ville de Lausanne et la promenade depuis le lac Léman (GIGLIO PASQUA / LAUSANNE TOURISME)

Lausanne, c’est un peu deux salles, deux ambiances, avec dans le centre le quartier du Flon, jadis malfamé et aujourd’hui à la mode avec ses bars, ses cafés et ses restaurants branchés. Et sur les rives du lac Léman, les villas de rêve, l’hyper-luxe des boutiques, des grands hôtels et des berlines allemandes XXL.

La ville est irriguée en tout cas par un réseau de transport bus-métro hors pair. Pour encourager les touristes à l’utiliser, chaque hôtel, quelle que soit sa catégorie, remet à tous ses clients une carte de transport gratuite pour toute la durée de leur séjour.

 Vincent Baudriller, directeur du théâtre Vidy après avoir passé plusieurs années au festival d'Avignon: " "C'est vraiment une ville en pente, ce qui lui donne cette belle énergie. De partout, on voit loin, vers le sud, vers la France, vers l'Europe, au-delà du lac"  (SAMUEL RUBIO)

Aller plus loin

Aller à Lausanne avec l'Office de tourisme de Suisse

Retrouvez cette chronique sur le site, l'appli et dans le magazine de la mobilité internationale "Français à l'étranger.fr"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.