Tour de France 2023 : le sprinteur belge Jasper Philipsen remporte une deuxième victoire d'affilée lors la 4e étape à Nogaro

Au terme d'une journée très tranquille dans le peloton entre Dax et Nogaro, le coureur de la formation Alpecin-Deceuninck s'est imposé au sprint, mardi, et signe sa 4e victoire sur le Tour, la deuxième cette année après son succès de la veille.
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Déjà vainqueur la veille, le Belge Jasper Philipsen remporte la quatrième étape du Tour de France, mardi 4 juillet 2023. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Il était le plus rapide lors de cette arrivée sur le circuit automobile Paul Armagnac de Nogaro. Comme lundi à Bayonne, Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck) s'est imposé au sprint, mardi 4 juillet, devant Caleb Ewan (Lotto-Dstny). Le Belge, parfaitement emmené par son coéquipier Mathieu van der Poel, a coupé la ligne une demi-roue devant l'Australien dans un final tendu, marqué par plusieurs chutes.

Philipsen profite de ce nouveau succès, le deuxième en deux jours, pour prendre le maillot vert du classement par points des épaules du Français Victor Lafay.

Le peloton sous le contrôle des équipes de sprinters

Cette quatrième étape n'a souffert de - presque - aucun soubresaut dans le peloton. Tout juste le sprint intermédiaire à Notre-Dame-des-Cyclistes, à 86 km de l'arrivée, a fait souffler un léger vent de folie. Jasper Philipsen, déjà lui, en a profité pour glaner des points précieux pour le maillot vert, reprenant la tête du classement au coureur de la Cofidis Victor Lafay, premier héros tricolore de cette Grande Boucle 2023, dimanche à Saint-Sébastien.

Dans la foulée, quelques mètres plus loin, deux coureurs en ont profité pour se porter vers l'avant, constituant la seule échappée du jour. Anthony Delaplace (Team Arkéa Samsic) et Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën Team), les deux Normands, ont exhibé leurs larges sourires à l'avant de la course, sachant leur tentative très compromise. Car derrière, le peloton mené par les formations Jayco AlUla (pour Dylan Groenewegen), Soudal-Quick Step (pour Fabio Jakobsen) et Alpecin-Deceuninck (pour Jasper Philipsen) ne leur a jamais laissé plus d'une minute de marge.

Repris à 24 km de l'arrivée, juste après la seule difficulté du jour, la côte de Dému (4e catégorie), les deux Français ont vu le peloton augmenter progressivement la cadence. Les coéquipiers des sprinters ont frotté pour se repositionner devant et éviter de se faire piéger dans ce final technique à Nogaro. Fabio Jakobsen, lui, n'a pas pu éviter la chute à 1,5 km de l'arrivée. Il n'en reste pas moins qu'à la fin, c'est encore Philipsen qui s'est imposé. Sans contestation possible, le meilleur sprinteur de ce Tour de France, pour l'instant, c'est lui.

Comme la veille, aucun bouleversement à signaler au classement général. Adam Yates (UAE Team Emirates) conserve le maillot jaune de leader, devant son coéquipier Tadej Pogacar, et son frère jumeau Simon Yates (Jayco-AlUla).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.