Tour de France 2023 : Jasper Philipsen intouchable sur les Champs-Elysées ? La 21e étape en questions

C'est la fin du Tour de France 2023, dimanche, avec la traditionnelle arrivée sur les Champs-Elysées.
Article rédigé par franceinfo: sport, Julien Faure
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le peloton du Tour de France lors de la 21e étape du Tour 2022, à Paris, le 24 juillet 2022. (THOMAS SAMSON / AFP)

Derniers coups de pédales pour les coureurs du Tour de France, dimanche 23 juillet, et journée de célébrations pour Jonas Vingegaard et la Jumbo-Visma. C'est à Paris que le Danois célébrera un nouveau succès sur la Grande Boucle, tandis que les sprinteurs se disputeront la victoire sur la mythique avenue des Champs-Elysées, à l'issue d'une étape entre Saint-Quentin-en-Yvelines et la capitale.

Quel est le profil ?

Du plat, du plat et les Champs-Elysées pour terminer le Tour. Courte étape entre Saint-Quentin-en-Yvelines et Paris, avec 115,1 km (dont huit tours de circuit dans Paris) à parcourir avant de passer la ligne d'arrivée pour la dernière fois sur cette édition 2023. Une seule difficulté à l'occasion de cette 21e étape, la côte du Pavé des Gardes (1,3 km à 6,5%), avant un sprint intermédiaire au kilomètre 75,1 sur les Champs-Elysées.

Après être passé par Elancourt, Montigny-le-Bretonneux, Guyancourt, Versailles et Meudon, le peloton entrera dans Paris par les quais d'Issy avant d'opérer des tours de circuit autour de la grande avenue parisienne.

Le profil de la 21e étape du Tour de France 2023, entre Saint-Quentin-en-Yvelines et Paris Champs-Elysées (115,1km). (ASO)

Qui sont les favoris ?

Battus jeudi et vendredi sur des étapes qui avaient de quoi leur plaire, les sprinteurs ne devraient pas, cette fois, voir la victoire leur échapper. Au cours d'une étape qui leur est traditionnellement réservée, les sprinteurs devraient pouvoir compter sur leurs équipiers pour contrôler sans trop de souci les quelques velléités d'échappée sur les Champs-Elysées.

En 2023, qui dit sprint massif dit Jasper Philipsen. Le Belge de la formation Alpecin-Deceuninck n'a perdu qu'une fois dans une arrivée massive, à Limoges, battu par Mads Pedersen (Lidl-Trek). Son équipe semble être la plus à même de lui offrir une dernière opportunité, d'autant plus que le maillot vert s'est montré en réglant le sprint du peloton lors des deux dernières étapes de plat.

Derrière lui, les habituels prétendants seront bien là, à commencer par Mads Pedersen (Lidl-Trek) ou Dylan Groenewegen (Team Jayco Alula). Bryan Coquard (Cofidis) et Biniam Girmay (Intermarché-Circus-Wanty) peuvent également rêver d'un succès de prestige.

Quels sont les horaires ?

16h05 : début de la retransmission sur France 2 et france.tv
16h30 : départ fictif depuis Saint-Quentin-en-Yvelines
16h40 : départ réel
19h28 : arrivée prévue (à une moyenne de 41 km/h) à Paris Champs-Elysées

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.