Cet article date de plus de deux ans.

Le Paris Volley évite le dépôt de bilan

Le Paris Volley a évité le dépôt de bilan grâce à un apport financier pour combler son déficit et devrait pouvoir repartir en Ligue B, a annoncé mercredi le président du club de la capitale Michel Rougeyron.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
. (MAKSIM BOGODVID / SPUTNIK)

En proie à des difficultés financières, le Paris Volley avait besoin de trouver 300.000 euros. Sans cet apport, le club aurait été contraint de déposer le bilan.  Réuni en conseil d'administration mercredi soir, le Paris Université Club (PUC) omnisports a accédé à la demande du Paris Volley d'apporter 150.000 euros au club. Pour le reste, des investisseurs ont  "donné une garantie largement supérieure" aux 150.000 euros restants nécessaires pour combler le déficit, selon le club.

Le président parisien va donc envoyer une lettre d'intention pour engager son équipe auprès de la Ligue nationale de volley (LNV). "Maintenant, il n'y a plus de problème. Le club est tiré d'affaire", a-t-il conclu.

Fondé en 1998, Paris Volley est une place forte du volley français, avec neuf titres nationaux entre 2000 et 2016, et surtout une Ligue des champions remportée en 2001. De nombreux internationaux français comme Stéphane Antiga, Hubert Henno ou Frantz Granvorka sont passés par le club de la capitale.
Le club, 3e de la saison régulière en 2017/18, avait été un moment exclu des play-offs du Championnat de France par la LNV en raison de sa situation financière, mais avait trouvé une conciliation pour finalement y participer. Il s'était ensuite incliné en demi-finale contre Chaumont.
Fin juin, la LNV a relégué le club en Ligue B, en raison de manquements financiers, sanction acceptée par le Paris Volley.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Volley

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.