Vendée Globe : soupçonnée de triche, la skippeuse Clarisse Crémer a été blanchie par le jury

Elle était soupçonnée d'avoir été aidée dans sa trajectoire depuis la terre par son mari, Tanguy Le Turquais, alors que c'est strictement interdit dans le Vendée Globe, une course sans assistance.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La skippeuse Clarisse Crémer, le 28 octobre 2023. (LOIC VENANCE / AFP)

Soupçonnée de triche sur le Vendée Globe 2021, la skippeuse Clarisse Crémer a été blanchie par le jury international du Vendée Globe, a appris lundi 4 mars la direction des sports de Radio France de source proche du dossier. L'information a ensuite été confirmée par la direction du Vendée Globe.

En février, la Fédération française de voile a ouvert une enquête pour des faits de tricherie présumée lors du dernier Vendée Globe en 2020-2021. Clarisse Crémer était soupçonnée d'avoir été aidée dans sa trajectoire depuis la terre par un autre marin qui se trouve être son mari, Tanguy Le Turquais. "Je n'ai jamais triché", avait clamé la navigatrice dans un communiqué publié le 15 février sur les réseaux sociaux.

Le couple a été entendu samedi dernier par le jury, reconstitué à la demande de Jean-Luc Denéchau, président de la Fédération française de voile. "Le Jury International est entièrement convaincu qu'il n'y a eu aucune mauvaise conduite de la part de Clarisse Crémer ou de Tanguy Le Turquais et vous comprendrez qu’il ne me revient aucunement de faire quelconque commentaire sur une décision prise par l’autorité sportive fédérale", réagit Alain Leboeuf, président du Vendée Globe qui "prend acte de ces conclusions rendues en toute indépendance".

Dans sa décision, le jury considère que "Clarisse n'a pas demandé de conseils d'itinéraire à Tanguy". Elle "n'a jamais suivi aucune des captures d'écran de Tanguy. Ce n'étaient pas des informations utiles pour elle. Elle était toujours en possession de meilleures informations et avait le temps de travailler sur ses plans". Par ailleurs, le jury estime que "les captures d'écran ne démontrent pas que Clarisse a reçu une aide à la performance".

Un "grand soulagement" pour la skippeuse

Le jury note également dans sa décision que Clarisse Crémer "a bien demandé l'avis" de son mari "sur ses intentions d'arrivée, mais c'était par sécurité et incluait la possibilité de ralentir volontairement, pour éviter les marées basses ou une arrivée de nuit compte tenu du mauvais temps". Puis, "il s'agissait de problèmes sur lesquels la direction de course avait alerté tous les concurrents et équipes à terre des bateaux susceptibles d'être concernés. Elle n’a donc pas reçu d’aide extérieure".

"Tanguy avait envoyé plusieurs options de routes à Clarisse, de sa propre initiative. Le jury international estime que ce n’était pas une chose sage ou nécessaire, mais admet que son intention était d’obtenir des éclaircissements sur les projets de Clarisse plutôt que de lui conseiller quoi faire", écrit aussi le jury dans sa décision. Ainsi, "l'allégation de mauvaise conduite de Clarisse Crémer est rejetée". Il est de même pour Tanguy Le Turquais. 

Blanchie, la skippeuse conserve donc sa 12e place. Le couple tente de se qualifier pour l’édition 2024 de la course autour du monde. Clarisse Crémer a confié dans un entretien à l'AFP son "grand soulagement" après avoir vécu un "cauchemar", et souhaité pouvoir "recommencer à se consacrer" à son projet sportif.  "Avec Tanguy [Le Turquais] on n'a pas vraiment douté de nous, mais c'était vraiment un cauchemar ces dernières semaines. On a la sensation que la page va enfin pouvoir se tourner", a déclaré la navigatrice.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.