Cet article date de plus de quatre ans.

Vendée Globe : le Français Paul Meilhat abandonne après une avarie technique

C'est une énorme déception pour le skipper, qui était jusqu'ici en troisième position de la course, alors même qu'il y participe pour la première fois.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le skipper français Paul Meilhat, le 5 octobre 2016, au large de Port-la-Foret (Finistère). (LOIC VENANCE / AFP)

Le skipper français Paul Meilhat (SMA) a signifié, samedi 24 décembre, son abandon du Vendée Globe. Une grave avarie l'a contraint à rebrousser chemin alors qu'il était troisième de la course, ont annoncé les organisateurs. Il est en route vers la Polynésie, où il devrait arriver le 28 ou 29 décembre.

En plein océan Pacifique, Paul Meilhat a constaté le 20 décembre une fissure de 40 cm sur son vérin de quille, une pièce électronique très lourde qui permet la gestion de la bascule de la quille. Un problème qui a pour conséquence de faire basculer son bateau du côté opposé au vent.

"C'est très dur à encaisser"

Le skipper s'est alors dirigé vers la terre la plus proche avec l'espoir de pouvoir revenir en course. "Sportivement, j'étais à fond et le changement de rythme va être brutal. C'est très dur à encaisser, je vais mettre quelques jours à pouvoir m'exprimer sur ça", avait déclaré, jeudi, le Brestois de 34 ans qui participait à son premier Vendée Globe. Il s'agit du dixième abandon lors de cette course, sur les 29 participants qui étaient sur la ligne de départ.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vendée Globe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.