Le skipper français Yannick Bestaven remporte la 9e édition du Vendée Globe

Le skipper de 48 ans a été déclaré vainqueur de la compétition jeudi avant l'aube malgré son arrivée en troisième place. Les compensations de temps dont il bénéficiait ont été décisives.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le skipper Yannick Bestaven, lors de son arrivée aux Sables d'Olonne (Vendée), dans la nuit du 27 au 28 janvier 2021. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

C'est une victoire qui restera dans les annales. Yannick Bestaven (Maître Coq IV) a franchi jeudi 28 janvier la ligne d'arrivée du Vendée Globe en troisième position, mais il a pourtant été déclaré vainqueur en raison de compensations dont il bénéficiait pour avoir participé au sauvetage de Kevin Escoffier. "J'ai l'impression de vivre un rêve, d'halluciner", a réagi le skipper à son arrivée. 

Bestaven

Charlie Dalin (Apivia) a été le premier à boucler le tour du monde mercredi à 20h35, suivi de Louis Burton (Bureau Vallée 2) quatre heures plus tard, mais aucun d'eux n'était concerné par des compensations et ils terminent donc respectivement deuxième et troisième du tour du monde en solitaire.

Yannick Bestaven, qui participait à son deuxième Vendée Globe, a franchi la ligne d'arrivée dans une mer agitée à 4 heures 19 minutes et 46 secondes. Il est donc arrivé 7 heures, 53 minutes et 59 secondes derrière Charlie Dalin.

Le sauvetage d'Escoffier a été décisif

Après le sauvetage de Kevin Escoffier, le jury du Vendée Globe avait décidé qu'une fois la ligne d'arrivée franchie, le temps de course de Yannick Bestaven serait décompté de 10 heures et 15 minutes.

L'Allemand Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) bénéficie lui aussi d'une compensation de six heures après ce sauvetage, mais il a heurté un bateau de pêche mercredi soir et devrait désormais arriver "entre 10 heures et 11 heures" jeudi, selon l'organisation de la course.

Le 8 novembre, 33 skippers avaient pris le départ. Huit ont abandonné durant cette course marquée par une météo difficile qui n'a pas permis de battre le record de 74 jours et 3 heures établi en 2017 par Armel Le Cléac'h.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vendée Globe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.