Cet article date de plus de neuf ans.

Vendée Globe : Louis Burton revient aux Sables-d'Olonne pour réparer son navire

Dans une mer formée, en pleine nuit, avec un vent de près de 60 km/h, la visibilité et la manoeuvre étaient quelque peu limitées... Louis Burton avait pourtant enclenché son détecteur de bateaux, mais si le chalutier n'a pas fait de même, la machine ne sert à rien. Le skipper est sain et sauf. Il fait route vers les Sables-d'Olonne pour réparer son navire avant de reprendre la course.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Jean-Marie Liot DPPI)

L'incident s'est passé en pleine nuit - du moins la direction de la course n'a-t-elle été prévenue qu'à 4h10 du matin. Louis Burton, à la barre du bateau Bureau Vallée, a indiqué avoir percuté sur le flanc bâbord un chalutier.

Il se trouvait alors à quelque 400 milles à l'ouest de Lisbonne, en veille, radar et AIS (détecteur de bateaux) allumés. Dans des conditions météo difficiles : une mer formée, un vent de sud-ouest de 32 noeuds (près de 60 km/h). Il allait, lui, à 18 noeuds, 33 km/h.

Rapidement, Louis Burton a viré de bord, pour faire route au nord-est, et sécuriser son mât. Un hauban - le câble qui retient le mât à la coque - est endommagé.

Après avoir évaluer les dégâts, Louis Burton a décidé de faire demi-tour et de retourner aux Sables-d'Olonne pour réparer les avaries provoquées par la collision. Il devrait ensuite reprendre la course  qui est toujours emmenée par François Gabart.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Voile

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.