Cet article date de plus de huit ans.

Vendée Globe : le Polonais Zbigniew Gutkowski annonce son abandon

C'est le sixième skipper à jeter l'éponge depuis le début de la course. Il reste désormais plus que seize concurrents.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Polonais Zbigniew Gutkowski quitte le port des Sables-d'Olonne (Vendée) sur son voilier "Energa", le 10 novembre 2012. (DAMIEN MEYER / AFP)

VENDEE GLOBE – Sixième abandon dans la course autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance. Le Polonais Zbigniew Gutkowski a annoncé, mercredi 21 novembre, qu'il abandonnait le Vendée Globe en raison des problèmes électroniques de son voilier Energa, qui l'empêchent de disposer d'un pilote automatique.

"J'ai fait tout ce que je pouvais pour réparer les problèmes électroniques depuis quelques jours, mais je ne peux pas continuer comme ça. N'ayant aucun pilote automatique, cela signifie que je ne peux pas courir, et si je ne peux pas courir, je dois abandonner", explique le Polonais sur le site officiel du Vendée Globe"C'est une décision difficile, une des plus difficiles de ma vie. Mais le Vendée Globe, c'est la puissance de l'océan et vous ne pouvez pas vous y opposer", ajoute Zbigniew Gutkowski, dernier de la course au moment de son abandon.

Une trajectoire intrigante

Déjà mardi soir, sa trajectoire quelque peu erratique, à quelque 1 650 milles du leader, le Français Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), intriguait. Après avoir enroulé accidentellement son gennaker (une des voiles d'avant) dans l'étai et ralenti pour des problèmes de pilote automatique, le navigateur semblait alors faire route vers Madère ou les Canaries.

Avant lui, Marc Guillemot (Safran), Kito de Pavant (Groupe Bel), Louis Burton (Bureau Vallée), Samantha Davies (Savéol) et Jérémie Beyou (Maître CoQ) ont quitté la course. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.